J’ai lu et je suis peiné pour toi. Mais tu …

Comment on Celle dont je tairais le nom by Callistta.

J’ai lu et je suis peiné pour toi. Mais tu te relève de tout cela et tu deviens plus forte pour affronter ” cette femme”.

J’ai eue une enfance difficile, moi c’est mon père le ” méchant” il nous a fait du harcèlement moral toute sa vie à moi ma sœur et ma mère.
j’ai aussi du faire le silence chez moi, ne pas faire de bruit, ne pas joué avec tel ou tel jouet, manger ça et pas autre chose, si je n’aimais pas et bien j’avait aussi le lendemain au petit dej ce que je n’avais pas mangé la veille. Interdiction d’aller jouer dehors avec les enfants des voisines, nous regardions ma sœur et moi à travers la fenêtre les voisins joués ensembles.
Il y a tout de même quelques bons moments. J’ai un article qui sors bientôt sur mon blog au sujet d’un souvenir avec mon père.
Mais il y a eue beaucoup trop de mauvais moments.

J’ai 39 ans j’en subit encore les conséquences, malgré qu’il soit décédé depuis 4 ans.
Je suis devenue du genre à subir sans rien dire pour pas faire de vague et évité que d’autres s’en prennent à moi, mais du coup c’est pas génial.

Je vis avec la peur des autres, de leur jugement sur ce que je fait ou ne fait pas.
Et cela je le vis également au travail, pas que dans ma vie personnelle.
J’ose pas m’imposée dire NON et du coup je subit.
Les rares fois ou j’ai tenté de dire NON je le fait mal et après cela deviens l’enfer.

Je manque de confiance en moi aussi, car mon père m’a toujours démoli en disant que ce que je faisait n’était pas assez bien que ce n’était pas suffisant.
Une phrases qui m’a marqué à jamais ” avec tes mauvaises notes je vais mourir” sachant que c’est suite a son accident cardiaque qu’il à commencé de me dire cela…
Autant te dire que a chaque Contrôles au collège je pensais tellement à ça que je ratais pas mal de Contrôles, du coup mes notes ont pas été terrible.
Pas une mauvaise élève, j’avais la moyenne mais cela m’a écœuré de l’école et j’ai arrêter des que possible.

Je n’ai pas été voir de psy, mais dès fois je me dit que peut-être ça me ferai du bien.
J’ai du coup une vie très solitaire, je travail, je rentre chez moi, et je passe du temps devant mon ordinateur ou à lire des livres.
Bon cela ne me dérange pas plus que ça, car j’aime cela internet.

Les rares fois ou je sort et que je rencontre des personnes, je ne me sent jamais à ma place, j’apprécie quelques moments et après je ne songe qu’a une chose rentré chez moi car je ne me sent pas pareils que ces personnes.
Impression d’être le vilain canard que l’on a invité pour faire sa bonne action du jour mais que si le vilain canard n’était pas la on serai très bien sans elle.

Du coup je comprend bien tes sentiments et tout ce que tu as écrits.
Il faudrait que je fasse un article sur mon père sur le blog, cela me ferai peut-être du bien, mais je n’ose pas le faire encore.

Rendez-vous sur Hellocoton !