Coup de gigot et autres histoires à faire peur de Roald Dahl

http://www.images-chapitre.com/ima2/original/539/769539_2888161.jpg

Présentation de l’éditeur : Qui pourrait croire que derrière cette paisible ménagère, si tendre et si attentionnée avec son mari, se cache une terrible meurtrière ? Et cette logeuse débordante d’amabilité et de gentillesse, comment ne pas lui faire confiance ? Mais attention ! Les apparences sont parfois trompeuses… Voici quatre histoires à l’humour plutôt macabre dont la lecture vous fera frémir ! Rires et grincements de dents… Roald Dahl est un maître incontesté dans l’art du suspense et du frisson. Emotions assurées !

Mon fils et moi aimons beaucoup Roal Dahl. D’ailleurs l’un des premiers romans que j’ai lu étant petite et que je conserve encore avec precaution est ” Sacrées sorcières”, l’une de ses oeuvres.
Mon fils lui l’a découvert avec Charlie et la Chocolaterie, Charlie et le grand ascenceur de verre puis Fantastic Maître Renard, et enfin Mathilda qu’il étudie actuellement à l’école. Et puis il a dernièrement emprunté Coup de Gigot et autres histoires à faire peur à la bibliothèque.
Il ne l’a pas encore lu ce qui m’a permis de le lui piquer et je crois avoir bien fait car ce n’est vraiment pas un livre évident.

En effet, s’il s’agit bel et bien d’un livre pour enfant (à partir de 11 ans tout de même) ces 4 petites histoires abordent des thèmes assez complexes et mérite à mon avis que les parents l’ai lu pour pouvoir ensuite répondre aux interrogations de l’enfant.
Il est toujours question d’un personnage féminin central, avec une forte personnalité et une part d’ombre très importante. Il est question de meurtres, sans que celui-ci soit tout à fait explicite, de personnages froids, calculateurs.
La dernière histoire en particulier “William et Mary” m’ a vraiment laissée très interrogative. Cette histoire raconte l’histoire d’un homme qui, mourant d’un cancer accepte que l’un de ses amis scientifique conserve son cerveau en vie après sa mort. Sa théorie étant que celui-ci pourrait continuer à “vivre” pendant des centaines d’années en continuant à penser, à se souvenir et même à interagir avec le monde extérieur.
Le mourant avant d’accepter, se pose énormément de question qui deviennent alors celles du lecteur. A t-il envie d’être réduit à un simple cerveau? son cerveau sans son corps, est-ce bien lui ? est-ce qu’être vivant se résume à penser sans ressentir, ni communiquer ?
C’est vraiment très intéressant, un peu glauque et dérangeant parfois et le hic c’est que je ne suis pas sûre qu’un enfant de 10/11 ans soit à même de comprendre tout ce qui découle de cette situation. D’autant que l’histoire ne s’arrête pas là et qu’il se cache sous cette étrange expérience une histoire de couple et le destin d’une femme à donner la chair de poule.
J’ai hâte que mon fils l’ai lu afin de savoir ce qu’il va en penser et surtout pouvoir lancer le débat avec lui sur les sujets du roman.
En dehors de cela j’ai pris grand plaisir à lire ces histoires et j’aime vraiment beaucoup l’humour noir de cet auteur.
On retrouve comme dans la plupart des romans de Dhal une certaine ironie, une légère angoisse, des personnages très forts et des histoires qui ne prennent pas les enfants pour des imbéciles.
Je compte bien poursuivre notre découverte de cet auteur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.