{Lifestyle} Débuter le Yoga

{Lifestyle} Débuter le Yoga

Pratiquer le yoga, cela fait déjà plusieurs années que l’idée me trottait dans la tête…
J’ai d’ailleurs débuter le yoga à pratiquer seule depuis un bon moment déjà. D’abord à l’aide de livres, puis de vidéos.
Cet été j’ai passé la vitesse supérieur en pratiquant tous les matins à l’aide de vidéos trouvées sur youtube. Mais…je savais qu’il me manquait quelque chose d’important : les conseils d’un professionnel.
Parce que reproduire ce que l’on voit sur une feuille ou une vidéo peut sembler simple mais comment savoir si l’on est bien positionné ? si l’on réalise bien la posture lorsque l’on est seul(e) ?
Je ressentais le besoin d’aller plus loin dans ma pratique, de la rendre plus complète.
Bon et puis je vous l’avoue je rêve de réaliser les postures d’équilibre sur les bras ou la tête et seule c’est impossible !
Mais quand on entend yoga on a tendance à penser « drôle de secte dans laquelle il faut se mettre en position du lotus et faire des « ahoummmmmmmm » à tout bout de champ« .
Que nenni ! Le yoga est bien plus que cela et ces dernières années il s’est développé dans une version plus sportive que méditative et c’est exactement ce que je cherchais.
Retour sur un premier mois de pratique en cours collectif.

Si j’ai choisi de m’inscrire dans un cours de yoga cette année c’est parce que c’est une discipline qui m’a toujours attirée et parce que suite à la découverte de ma petite malformation du dos certains sports me sont vivement déconseillés. Fini le footing qui aggraverait mon cas et puis fini la zumba parce que si mon kiné ne me l’a pas clairement déconseillée, il m’a suffit d’un cours cet été après 2 mois d’arrêt pour me rendre compte que c’était une très très mauvaise idée (coucou le dos et le bassin bloqué pendant 3 jours)
J’ai donc troqué mes activités défouloirs contre deux séances de natation par semaine et je me suis enfin inscrite au yoga.

Trouvez le yoga fait pour vous

J’ai trouvé une prof près de chez moi, indépendante, qui propose un large panel de yoga,  du relaxant au spécial abdos.
Moi j’ai choisi le yoga tonic, qui s’apparente à ce que l’on peut voir chez les nouvelles stars de la discipline comme Tara Stiles.
Ma prof a été formée par un yoga thérapeute hindou dans la pure tradition yogiste mais le décline sous plusieurs sous domaine. Le yoga tonic (ou dynamique ou encore yoga Vinyasa) permettant d’apprendre les postures rythmées par la respiration et de les enchainer pour se muscler, gagner en équilibre mais aussi se ressourcer.
Tout au long de la séance, l’attention est portée sur le souffle, l’alignement postural et la conscience de soi mais sans pour autant être endoctriné par quelques messages que ce soit. Certes quelsues conseils sont prodigués mais il s’agit plus de propositions que d’ordre.
La séance débute par un long échauffement qui permet à la respiration de s’ouvrir, aux tensions de s’évaporer et aux muscles et de se détendre. Puis vient le moment de la salutation au soleil, le plus connu des enchainements de yoga dont 118 versions officielles existent (de quoi ne jamais s’ennuyer !) et enfin quelques minutes de relaxation nécessaire pour « intégrer la pratique ».

Transpiration et courbatures

Lors de ma première séance j’ai été très étonnée de tant transpirer ! Le mot dynamique a alors pris tout son sens. Oui on transpire en yoga et le lendemain j’avais même des courbatures (notamment aux abdos)
Ce que j’apprécie énormément c’est que la prof est drôle, elle ne se prend pas au sérieux malgré son statut de yoga thérapeute et même si elle véhicule à travers ses cours un message de bienveillance envers soi, de conscience de soi, d’énergie… elle le fait avec humour, autodérision et honnêteté. Elle reconnait qu’elle aussi parfois ne parvient pas à suivre tous les préceptes du yoga. Elle n’est qu’un être humain après tout. Ancienne danseuse professionnelle, maman de deux enfants elle n’a pas dédiée sa vie uniquement au yoga et permet à chacun(e) de se reconnaitre en son discours.

Pour quels bienfaits ?

Les bienfaits de ces premières semaines sont assez flagrants. Du moins juste après la séance, voir le lendemain. Pour les bienfaits à long terme, cela viendra plus tard, je l’espère.

  • Je respire mieux. Parce que je suis quelqu’un qui ne respire pas, ou peu. Je passe ma vie en apnée.
    Pendant les cours j’apprends à lâcher prise (chose extrêmement difficile pour moi) et à respirer pleinement car la pratique du yoga est indissociable d’une respiration pleine et consciente. Durant une heure c’est flagrant, je respire ! Et les bienfaits sont nombreux ! Après la séance je dors mieux, je digère mieux, je me sens mieux dans mon corps. Je me surprends désormais, à la maison ou au boulot, lorsque je sens la pression monter, à respirer à fond.
  • Je protège mon dos. Parce que pratiquer le yoga seul est souvent synonyme de mauvaise postures et parce que je dois à tout prix ménager mon dos, j’ai enfin compris comment pratiquer certaines postures très cambrées (le sphinx ou le cobra par exemple) sans aggraver mes symptômes et même en renforçant mes lombaires.
  • Je me vide la tête. Une heure pour moi rien que pour moi, à respirer pleinement, à se concentrer sur moi, sur ce que je ressens, à ne penser à rien d’autre qu’à ma respiration, ma posture avec l’aide bienveillante de la professeur qui nous guide. Cela me fait un bien fou parce que seule, encore une fois, je n’y arrive pas. J’ai beau essayer de me vider la tête, de me concentrer sur ma respiration, sans quelqu’un qui me guide mon esprit divague.
  • Je me muscle. Le dos, le ventre, les bras. Si le yoga n’est pas une question de force mais bien d’énergie, il y a bien un effet redynamisant et restructurant de certaines postures.
  • J’apprends. Sur moi, sur mon corps, sur comment utiliser le yoga pour aller bien/mieux. Un exemple tout bête : à la deuxième séance, toutes les participantes étaient, comme moi, enrhumées. La prof nous a alors proposés une série de posture anti rhume et nous sommes toutes ressorties le nez complètement débouché !
  • Je me détends. Chaque semaine lorsque j’arrive à la séance qui a lieu en plein milieu de semaine, j’ai mal à peu près partout, je suis fatiguée, j’ai déjà 3 jours de boulot intenses dans les pattes et cela se ressent moralement et physiquement. Après 1h30 de yoga tout cela me semble derrière moi. Je me sens bien plus légère, je n’ai plus mal nul part, je me sens sereine. Mon but : faire perdurer ce bien-être plus longtemps…
  • J’apprends à lâcher prise. Il est encore un peu tôt pour en voir les réels effets mais je sais que ces séances vont grandement m’aider à m’ouvrir encore plus, à m’accepter, à ne pas avoir peur du regard des autres, à ne plus me sous estimé…

Ces séances me poussent à pratiquer toujours plus à la maison, ne serait-ce que 5 minutes si je n’ai pas le temps de faire plus. Parce que le yoga me fait du bien, au corps et à l’esprit !

Quelques vidéos que j’utilise chez moi :

Les vidéos courtes et parfaites pour de petites séances ciblées de Carine Castet, une professeur de yoga toulousaine : https://www.youtube.com/user/carinecastet

L’incontournable Tara Stiles (en anglais) : https://www.youtube.com/user/TaraStilesYoga

J’aime aussi beaucoup la séance proposée par l’application smartphone NTC

Crédits photos : Pinterest

Rendez-vous sur Hellocoton !


11 thoughts on “{Lifestyle} Débuter le Yoga”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *