{Déco} Mon petit nid sous les toits

{Déco} Mon petit nid sous les toits

Je vous ai déjà montré ma chambre ici lors de notre emménagement mais cet été elle a subit de nouveaux petits changements et j’avais envie de vous montrer tout ça.

C’est principalement cette pièce qui avait confirmer le coup de coeur que j’avais eu lors de notre première visite dans cette maison aujourd’hui devenue notre.
Mais ce petit nid douillet nous a valu de passer un premier hiver plus que frisquet dans notre chère maison.
C’est en emménageant (le 26 décembre !) que nous nous sommes aperçus que cette pièce aménagée sous les toits manquait cruellement d’isolation. C’est toujours ainsi, parait-il, lorsque l’on achète une maison, on a beau tout regarder sous toutes les coutures, ce n’est qu’une fois installés que l’on se rend compte de ce qu’il y a réellement à y faire en matière de travaux ou de rénovation. Car si l’on achète autre chose que du neuf, rénovation il y a, difficile d’y couper. Et au final c’est tant mieux, cela permet de faire de cette maison qui a déjà abrité une ou plusieurs familles dans le passé, entièrement nôtre. De se l’approprier.
Bref, nous notre petite surprise concernant cette maison, c’est son isolation. Quasi inexistante. Normale pour une maison construite dans les années 50 avec des normes qui ne sont plus du tout les mêmes que celles d’aujourd’hui.
Rien de grave en soi, mais une question importante de confort et de consommation d’énergie.

Un hiver à 15 degrés sous les toits

Nous avons passés nos premiers mois d’hiver dans notre petite maison adorée avec 15° dans notre chambre. Oui…c’est froid !
Au final, même si cela peut sembler rude je crois n’avoir jamais aussi bien dormir que durant cette période ! Bien mieux que dans une chambre à 19°c même !
Mais tout de même, se glisser dans des draps à 15°c c’est dur dur !
Si dans les autres pièces de la maison nous arrivons à maintenir plus ou moins 19°c (à coup de factures de gaz mirobolantes -_-) la chaleur avait beau monté dans les combles elle ressortait aussi vite faute d’isolation adéquate. Et autant vous dire que brancher le chauffage électrique qui s’y trouve n’aurait pas servi à grand chose à part enrichir notre fournisseur d’énergie.
Nous avons évidemment fait venir des entreprises pour des devis (qui coutaient tous un bras), demandé conseil à des connaissances ayant déjà fait de gros travaux chez eux et/ou travaillant dans le bâtiment pour au final prendre la décision qui s’imposait : faire les travaux nous même ! (du simple au double niveau budget, ça calme !)
Cet été nous avons donc retroussé nos manches et nous avons donc déménagés nos meubles, cassés les murs, retiré l’ancienne isolation qui n’isolait plus grand chose et avons remplacé le tout, en ajoutant une belle épaisseur et en changeant un velux qui laissait passer vent, pluie et froid.

Un été de travaux

Nous avons du faire face à quelques déconvenues (ah bon il faut 3 semaines pour que le matos soit livrés ?), cela nous a pris bien plus de temps que les professionnelles (évidemment !), on s’est fait quelques frayeurs, on s’est éreintés à la tâche, j’ai du laisser Monsieur bosser une grande partie du temps seul alors que j’avais pris mes congés pour l’aider (coucou le matos qui arrive quand je reprends le boulot -_-) mais mais mais franchement, ça aurait pu être pire et nous avons, je trouve, grave assurés !
Au final, une semaine avant la rentrée des classes, nous retrouvions notre petite chambre adorée, isolée, refaite à neuf (pour le plafond) et j’ai enfin pu donner à mon dressing les petites touches que j’avais imaginé dès ma première visite de cette maison.
Dans un soucis de praticité nous avons choisi de ne pas remettre de plaques de plâtre au plafond (parce que pour accéder à notre chambre l’escalier est riquiqui) et nous l’avons remplacé par des lames de lambris imitation bois. Si au départ c’était dans un esprit pratique, au final cela apporte à la pièce un charme fou (enfin si l’on aime évidement) que l’on adore ! Et cela compense un peu la « perte » des poutres apparentes.
Les finitions ont été (comme bien souvent) les plus difficiles à mettre en œuvre. Nous ne savons pas encore si nous laisserons les baguettes de bois telles quelles ou si nous les repeindront un jour.
La pièce a gagné non seulement en chaleur (c’était le but !!!) et bien souvent il n’y a qu’un petit dizième d’écart entre la température du rez de chaussée et notre chambre, en luminosité (adieu les murs bleus !!!) et l’on s’y sent encore mieux qu’avant (bien que concrètement nous ne faisons qu’y dormir hein, c’est une chambre quoi !!!)

Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof

Références :

  • Illustrations Etsy
  • Porte manteau (recyclé en porte colliers) Urban Outfiters (old)
  • Lampe Artemide (offerte par lampcommerce)
  • Porte bijoux Nuages Miloo
  • Abat jours Ikéa et Hema (old)
  • Boite de rangement Leroy Merlin
  • Boites à bijoux vintage
  • Cartes mur et porte Adolie Day
Rendez-vous sur Hellocoton !


6 thoughts on “{Déco} Mon petit nid sous les toits”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *