Ça y est ! Les grandes vacances sont là, pour moi aussi !
3 semaines loin du bureau, le bonheur ! Après une première semaine tranquillou à la maison, nous partirons nous balader un peu en Bretagne. Nous ferons de l’itinérant, en camping sous tente pour que je découvre (enfin !) la côte bretonne pour finir par un petit tour en Vendée pour une fête familiale. J’ai hâte ! Hâte de changer d’air, hâte de prendre la poudre d’escampette, hâte de partir loin de mes habitudes, du quotidien, loin de mon travail, hâte de prendre le temps, de respirer, de souffler, de me reposer et de profiter autant que possible.
Et pour en profiter vraiment, pleinement, j’ai décidé de me déco-nne-cter.

Inspirez, déconnectez

Dans mon cas, déconnecter, cela veut dire que :

  • le blog sera en pause jusqu’à fin août. Je ne publierai aucun article durant les trois semaines à venir (mais plein d’articles sont déjà prévus pour la rentrée ! héhé)
  • je pense réduire considérablement mon usage des réseaux sociaux. J’aimerais dire que je vais m’en passer complètement mais je ne suis pas certaine d’y parvenir alors je préfère dire que je vais en réduire mon utilisation.
  • mes boîtes mail j’occulterai. Seules les nouvelles de ma famille et ami(e)s très proches je prendrai, le reste attendra.
  • toutes les notifications de mon smartphone je désactiverai.
  • d’ordinateur je me passerai. Je n’ai pas de tablette et seul mon smartphone m’accompagnera pendant mes vacances, parce que je veux pouvoir être joignable pour ma famille, surtout pour mon fils qui ne part pas avec moi et dont je veux pouvoir prendre quelques nouvelles.
  • des photos je prendrai mais sans les partager systématiquement. Je me dis que si j’ai de jolies choses à vous faire partager, je le ferais à la rentrée et que ce sera tout aussi bien. A voir si je ne cède pas avant 😉 A ce sujet je vous invite à lire cet article, ou comment nous sommes devenus les touristes de notre propre vie.
  • la radio j’écouterai, pour me tenir au courant de ce qui se passe dans le monde, et encore… est-ce bien important si l’on rate quelques jours de médias ?

Digital Detox, mode d’emploiDIGITALE DETOX 01

Si vous aussi vous avez envie de lâcher un peu les nouvelles technologies cet été, la très chouette newsletter Idécologie, dans son numéro spécial été propose 13 petits trucs pour faire une détox digitale. Je trouve que cela va même plus loin et qu’appliquer au quotidien cela fait un bien fou et permet d’être beaucoup moins dépendants de nos smartphones, entre autre. Cela m’a en tout cas permis de me rendre compte que je n’étais pas si accro que cela.
A vous maintenant ! 😉

  • Désactivez les notifications de votre smartphone : Je me suis débarrassée de la quasi totalité des notifications il y a un peu plus d’un an, avant elles étaient déjà en mode silencieux mais cela ne suffisait pas et j’avais sans cesse le nez collé à mon téléphone sans même trop savoir pourquoi j’avais si « peur » de rater quelque chose (quoi ???)
    Désormais les seules notifications restantes sont celles des sms arrivants, de whatsapp que j’utilise uniquement dans le cadre de mon bénévolat dans une association (que j’ai désactivé cet été) et… celles que je n’ai pas encore réussi à retirer de mon nouveau téléphone (un jour il faudra que je me penche sur son guide d’utilisation quand même)
  • Couper votre téléphone 1 heure par jour : c’est simple, tous les soirs, à 21h environ, mon téléphone est éteint ! Je ne le rallume que le lendemain matin.
  • Déterminer un couvre feu à partir duquel vous ne touchez plus à Internet. Même chose qu’au dessus, non seulement mon téléphone est éteint à partir de 21h mais il est très très très rare que j’allume mon ordinateur en rentrant du boulot.
  • Interdisez vous de lorgner votre téléphone lorsque vous êtes entre ami(e)s ou en famille : Là, j’avoue, j’ai du mal… c’est moche, je sais. Toutefois, je crois avoir fait pas mal de progrès, je ne sors plus mon téléphone lorsque je suis au resto (à moins que mon assiette ou le lieu en valent vraiment le coup) ou chez des ami(e)s. Le hic c’est que, n’ayant pas de forfait 3G/4G très important c’est une fois rentrée chez moi que je peux checker mes applications, et forcément, il y a des moments où ma famille est là…. J’essaie tout de même de faire cela lors d’un moment « creux ».
  • Oubliez votre téléphone à la maison lorsque vous sortez au restaurant : Moi qui partage 90% de bouffe sur Instagram, j’avoue c’est difficile… idem pour les concerts… j’ai vraiment envie de partager cela avec vous mais je fais des efforts et j’essaie de ne plus sortir mon smartphone à tout bout de champs. Une règle que je me suis appliquée à respecter depuis longtemps déjà, c’est de ne pas ou peu partager de clichés trop personnels. Mon conjoint et mon fils ne souhaitent pas être « vus » sur les réseaux sociaux, et je les comprends parfaitement. Je garde notre intimité pour nous et c’est au final bien mieux comme ça. Les réseaux sociaux ne représentent qu’une infime partie de nos vies et l’on a tendance à l’oublier (moi y compris). Il ne faut jamais se fier aux apparences, quelqu’elles soient. Seule la vraie vie, celle que l’on ne scénarise pas, compte.
  • Ne sortez pas votre téléphone dans les transports en commun : bon là c’est facile, je les prends très très très peu et lorsque je les prends j’emmène un livre (que je lis jusqu’à ce que mon mal des transports se réveille) Lorsqu’il m’arrive de prendre le train c’est simple, je suis tellement malade que je ne peux rien faire, ni lire, ni regarder un écran, rien. Juste essayer de dormir en espérant de ne pas vomir sur mon voisin. En voiture, idem, pour que tout se passe bien mieux vaut que je conduise.
  • Optez pour un réveil, un vrai : J’utilise depuis des années le simulateur d’aube Philips Eveil lumière HF3451et j’en suis pleinement satisfaite. Une douce lumière s’allume progressivement 30 minutes avant l’heure de réveil puis le chant des oiseaux se déclenche à l’heure dite. C’est doux et pas du tout agressif. Par contre Monsieur lui utilise son téléphone comme réveil qui sonne bien avant le mien mais il l’éteint tout de même le soir, l’alarme se déclenchant même si le téléphone est inactif. Ma chance c’est qu’il a tendance à se réveiller bien avant que la sonnerie ne retentisse (et bien avant moi).
  • Faites le tri dans vos flux sociaux : c’est fait !
  • Brancher votre chargeur ailleurs que dans votre chambre : il est branché dans ma cuisine.
  • Définissez une journée hebdomadaire sans Internet : de plus en plus, le week-end, souvent le dimanche je ne touche pas à mon téléphone, ou très peu. Ce n’est même pas forcément voulu c’est juste que les week-end passent si vite, sont souvent déjà si remplis que je n’ai pas forcément l’envie ou le temps de m’y pencher.
  • Organisez vos applications dans des dossiers : j’ai très peu d’applications sur mon smartphone, j’ai fais un gros tri lorsque j’ai changé de téléphone le mois dernier ne gardant que celles que j’utilise vraiment. Pas de jeux, pas d’application de shopping, juste les réseaux sociaux que j’utilise, la météo, shazam. C’est tout.
  • Retirer Facebook de vos applications : arf… j’avoue j’y pense très souvent, d’ailleurs j’ai mis très longtemps à créer mon compte, j’étais très très très critique concernant les réseaux sociaux à leurs débuts et puis… je me suis laissée convaincre et j’y trouve tout de même quelques avantages. Cela me permet notamment de partager des petits bouts de ma vie avec ma famille qui vit loin. J’avoue tout de même que je suis très souvent déçue de l’utilisation qui en est faite. J’y vois un merveilleux vecteur de partage et de découverte, de curiosité culturelle, musicale, artistique, intellectuelle même si la réalité est bien moins plaisante.
  • Débrancher le wifi le soir : je ne le fais pas et je n’en vois pas trop l’intérêt puisque n’ayant ni télé, ni téléphone, ni ordinateur dans ma chambre, que le wifi soit branché ou non ne change pas grand chose. Ma chambre étant très éloignée de la box, le signal y est très très faible, il n’y a que peu d’ondes qui parviennent jusque là. Mais pourquoi pas. Il faudrait juste penser à la rebrancher le matin (et donc bouger à peu près tous les meubles… hum…)

Je vous souhaite donc un très très bel été, que vous soyez en vacances ou non, que vous partiez ou non, profitez bien !
Je vous dis à dans 3 semaines avec déjà quelques articles en brouillon sur mes petits plats, mes cinés et mes découvertes de l’été… entre autre !

A très vite !

Rendez-vous sur Hellocoton !