Dormir dans une yourte

Dormir dans une yourte

Après avoir dormi dans une cabadienne, une roulotte, dans plusieurs tentes et caravanes, dans une cabane dans les arbres, dans un lodge en pleine réserve africaine à quelques mètres d’un troupeau d’éléphants, dans un hammac, j’ai testé… dormir sous une yourte !
Bonne ou mauvaise idée ?
Je vous donne mes impressions.

Une yourte kezako ?

Mélanie © Alittlepieceof

La yourte est le lieu de vie traditionnel de nombreux nomades vivant en Asie centrale, notamment les mongols.
Peuple d’éleveurs de bétail nomades, ils montent et démontent leur yourte au gré des saisons et des transhumances.
Adaptée aux conditions climatiques extrêmes, celle-ci protège de la chaleur et du froid par un système d’isolation à base de crin de yak.
La yourte est composée de plusieurs « murs » ou treillis en bois,  d’une porte, d’une couronne ou clef de voûte, de 81 perches formant la charpente soutenue par deux piliers, d’une ou deux couches de feutre et d’une toile imperméable en coton. Elle comprend aussi une ouverture dans sa partie supérieure pour permettre d’évacuer les fumées et d’éclairer l’ensemble. Le tout est, à l’intérieur, magnifiquement décoré à la main.

Si vous dormez dans une yourte qui sent mauvais, c’est qu’elle n’a probablement pas été correctement montée ou entretenue. En effet, pour ne pas choquer nos petits nez européens, les prestataires veilleront à laisser leur yourte montée mais inoccupée pendant au moins une saison complète afin de l’aérer.
Le crin de yak sent fort et peut évidemment déplaire mais celle dans laquelle j’ai dormi ne sentait rien.
Une légère odeur peut subsister en cas d’humidité extérieure. La yourte a beau être imperméable, il s’agit d’une habitation de plein air qui subit les variations météorologiques.
Pour bien faire, certains prestataires démontent leurs yourtes à la fin de chaque saison pour les protéger des agressions extérieures et ré-imperméabiliser la toile extérieure chaque année.
Évidemment, tous les prestataires de yourte ne se valent pas et je ne parlerais ici que de mon expérience personnelle.

Dormir sous une yourte

Mélanie © Alittlepieceof

Dormir sous une yourte s’apparente plus ou moins à faire du camping. Le confort y est sommaire et les sanitaires sont situés à l’extérieur.
Cela en fait un hébergement un peu roots qui ne plaira pas à tout le monde.
Si vous me lisez depuis un moment vous le savez, je suis une adepte du camping (plutôt version camping à la ferme que village vacances) et ce depuis mon plus jeune âge. Toute petite déjà, mes parents m’emmenaient à l’aventure sous la toile de tente. J’aime ce contact direct avec la nature, la simplicité et le dénuement qu’offre ce type de séjour. Et bien sûr… un séjour sous tente est incontestablement imbattable au niveau des prix !
Pour une yourte, le confort est au rendez-vous (vrai lit, couvertures, tables de chevet..) quoique pas partout apparemment et le prix varie aux alentours de 75€ la nuit.
Aujourd’hui, les modes d’hébergement insolites, comme la yourte sont très plébiscités. C’est une expérience qui peut s’avérer très romantique ou amusante, surtout pour les enfants à qui cela fait de très beaux souvenirs.
Reste que tous ne sont pas toujours adaptés à notre climat et la yourte mérite à mon sens un environnement adapté.

Les yourtes de la fontaine fleurie

Amatrice d’hébergement insolite j’avais reçu à noël dernier un coffret m’offrant la possibilité de dormir deux nuits dans un logement (plus ou moins insolite) un peu partout en France. C’est dans le Pas de Calais que j’ai jeté mon dévolu. Parce que ce n’est pas très loin de chez moi, que j’adore cette région et que dormir dans une yourte me tentait beaucoup.
Le lieu que j’ai choisi se trouve à mi chemin entre la Baie de l’Authie (dans la Somme) et la Baie de canche (dans le Pas de Calais).
Nichées en pleine campagne, dans un cadre on ne peut plus bucolique (avec des vaches et de vertes prairies comme voisins) à une trentaine de kilomètres de la côte, les yourtes proposées par la fontaine fleurie forment un petit village qui, sur le papier, avait tout pour plaire.
Chaque yourte fait 20 m² et est équipée d’un vrai lit sur sommier, de lampes de chevet, d’une table et de chaises et décorée de meubles typiquement mongols. Chaque yourte est réalisée en Mongolie selon les règles de l’art.
Le lieu possède une piscine, accessible 2h/jour gratuitement et un SPA sur réservation et avec supplément. Le petit déjeuner est inclus.

Mélanie © Alittlepieceof
D © Alittlepieceof

Malgré le soin apporté à leurs yourtes par les propriétaires, celles-ci morflent et ça se voit.
Je ne suis pas certaine qu’elles soient pleinement adaptées au climat du Nord de la France. Si le climat mongol est rude il reste sec. L’humidité du Pas de Calais me semble contre-indiqué.
La yourte dans laquelle j’ai dormi a environ 5 ans et déjà le bois avait souffert et des traces d’humidité  apparaissaient un peu partout. Rien d’insurmontable mais, j’avoue, je m’attendais à autre chose.
Le sol, une simple dalle de béton, n’est pas non plus des plus accueillants et des plus chauds malgré les quelques tapis qui le recouvrent. J’avais imaginé une décoration en adéquation totale avec la provenance de la yourte, un changement d’univers radical. Avec un lit au sol par exemple et un sol en bois ou quelque chose dans ce goût là.
Il faut dire aussi que la météo n’a pas été des plus clémentes durant mon séjour. Il a énormément plu, et de rudes orages ont rythmé les nuits (ce qui ne m’a pas empêché de passer un très bon moment malgré tout).
L’expérience aurait sans nul doute été bien différente s’il avait fait un temps radieux permettant par exemple d’ouvrir la partie supérieure pour aérer la pièce et observer les étoiles.

Au delà de ça, dormir dans une yourte offre une proximité avec la nature dont je raffole, se réveiller au chant des oiseaux, et s’endormir au son de la pluie constituent de petits plaisirs simples auxquels j’accorde énormément d’importance et qui rendent ce genre d’expérience inoubliable. Je ne dors jamais mieux qu’en pleine nature.

La yourte n’aura pas été le type d’hébergement dont je garderais le meilleur souvenir, malgré un séjour qui, lui, fût des plus agréables.
Renseignez-vous bien avant de choisir la votre si l’expérience vous tente !

Dans quels types d’hébergements avez-vous déjà dormi ?

Les autres hébergements insolites que j’ai testé :

La cabadienne, en Bretagne

La roulotte, en Allemagne

Le lodge au Kenya

La cabane dans les arbres, dans l’Oise

Les joies du camping

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !


7 thoughts on “Dormir dans une yourte”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *