{Lifestyle} Mes petits gestes éco-citoyen au quotidien

{Lifestyle} Mes petits gestes éco-citoyen au quotidien

Pour certains de nos amis nous sommes, mon amoureux et moi, les « écolos ». Cela me fait rire parce que ce n’est pas du tout comme ça que je me vois, que je nous vois, parce que je n’ai envie d’entrer dans aucune case mais cela me fait sourire. Je le prends plutôt comme le fait que les gens qui nous sont proches ont compris que nous avions un mode de consommation que l’on essaie de rendre si possible en adéquation avec nos valeurs et que cela passe par une tentative de respect de l’environnement. Nous sommes loin d’être parfaits et ne cherchons pas à l’être à vrai dire mais j’avais envie de partager avec vous, quelques-uns de nos gestes éco-citoyens ». Vous verrez qu’il n’y a rien là dedans d’insurmontable et qu’il est à la portée de chacun de mettre sa pierre à l’édifice, si toutefois l’envie est là.

Les déchets

Du compost tu feras !

Depuis le printemps 2015, nous jetons tous nos déchets organiques au compost. Je vous en parlais ici, nos déchets ménagers en ont été réduits de plus de moitié !
Nous recyclons évidemment le verre, le carton et le plastique même si l’ado n’en a pas toujours le réflexe ou se trompe de bac.
Toujours pas de magasin vrac près de chez moi mais j’avoue faire de plus de plus attention aux emballages, en achetant en gros et en redispatchant dans des bocaux par exemple.

L’eau

L’eau tu ne gaspilleras pas !

2014-02-16-16.08.28
Depuis l’été dernier nous récupérons l’eau de pluie grâce à un collecteur installé contre l’abri de notre jardin. Cela nous permet l’été d’arroser le jardin sans voir notre facture et notre consommation d’eau augmentée. L’hiver, lorsqu’il est plein nous utilisons également l’eau collectée pour arroser les plantes intérieur ou, remplir le réservoir des wc. C’est quand même hallucinant que nous utilisions de l’eau potable pour nos sanitaires quand tant de population dans le monde lutte pour l’accès à l’eau !!!! Il suffit d’un seau d’eau pour évacuer 2 à 3 chasses d’eau. Cela fait également prendre conscience de toute l’eau nécessaire à ce simple usage.

Les déplacements

Tes pieds tu utiliseras !

DSC_0015-1

Monsieur se déplace à moto, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige. Ce n’est pas vraiment très écologique… quoique… à bien y réfléchir, un trajet d’une personne seule à moto n’est-il pas moins énergivore que le déplacement d’une seule personne dans un véhicule 5 places ? L’achat d’une moto électrique serait l’idéal mais encore faut-il en avoir le budget.
Moi je vais travailler à pied et la voiture ne nous sert au final qu’aux courses et aux déplacements liés à nos activités sportives et culturelles qui ne se trouvent pas dans notre commune d’habitation. Tous nos déplacements intra commune se font à pied ou à vélo. Tout est accessible à 15 ou 30 minutes de marche, pourquoi se priver ? Il arrive toutefois à de très rares occasions que nous prenions la voiture pour faire moins de 5 kilomètres mais c’est souvent pour une raison de charges (choses lourdes à transporter etc…)
Lorsque nous partons en vacances en voiture nous essayons de privilégier le co-voiturage histoire de rentabiliser le trajet et de ne pas rouler avec un break vide !

L’alimentation

Les productions locales tu privilégieras et les saisons tu respecteras !

Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof

Vous le savez nous sommes adhérents d’une AMAP qui nous fournit chaque semaine en légumes et en oeufs toute l’année et en pommes à la saison via un producteur local qui travaille en biodynamie.
Nous consommons peu de viande, pas goût et par souci de budget.
Pour les farines et certains produits d’épicerie nous passons par un collectif d’achats. Ces achats groupés nous permettent de bénéficier de tarifs plutôt avantageux pour des produits bio et/ou produits dans notre région.
Pour le reste malheureusement nous nous tournons vers les supermarchés même s’il m’arrive de temps en temps d’aller faire quelques achats en magasin bio (très mal fournis par chez moi). Ce sont les fruits qui me posent le plus de soucis mais nous essayons de privilégier les productions française à défaut de mieux et surtout SURTOUT nous respectons scrupuleusement les SAISONS.

Consomm’action

La sobriété et le minimalisme tu viseras !

Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof

Nous n’achetons pas ou peu de choses. Parfois nous sommes pris d’un petit coup de sang et l’on se dit que ouais faudrait changer le canapé et le frigo qui tirent sacrément la tronche mais ce sont des achats que nous remettons chaque fois à plus tard parce qu’après réflexion, ceux que nous avons peuvent encore tenir le coup un bon moment.
Nous ne faisons jamais les magasins. C’est Monsieur qui fait les courses à 95% du temps, pour la raison très simple qu’il a des horaires plus flexibles que les miens.
Nous essayons de privilégier les secondes mains pour nos achats (meubles, livres, vêtements…), nous sommes des adeptes d’Emmaüs et des vide-grenier. Dans un premier temps ce sont des raisons financières qui m’ont amené à consommer ainsi mais désormais c’est également une manière pour moi de ne pas participer au grand jeu de la surconsommation et de l’obsolescence programmée. Pourquoi acheter quelque chose de neuf quand il y a tant d’objets qui peuvent être recyclés ou réutilisés ?
En dehors de cela, je fais très très attention à mes dépenses. Là encore, pas parce que je suis radine mais parce que j’ai un tout petit budget.
Un exemple ?
Le mois dernier j’ai changé de téléphone portable, une sorte de luxe totalement inutile pour lequel j’aurais culpabilisé s’il m’avait couté le moindre euros, ce qui n’est pas le cas.
Pourquoi changer de téléphone lorsque celui que l’on a fonctionne très bien ? Et bien, dans mon cas, parce que le Samsung Galasy S4 Zoom n’était plus du tout adapté à mon usage. Trop encombrant et trop lourd pour moi qui tend vers un sac à main minimaliste depuis quelques mois. Mais pourquoi cela ne m’a t-il rien coûté ? Je vous explique. Je n’ai pas d’abonnement téléphonique me permettant un renouvellement de portable régulier (ça aussi, c’est un choix, j’ai un forfait téléphonique qui me coute 3,99€/mois. Imbattable !) mais je voulais un smartphone que je puisse mettre dans une poche, qui soit léger tout en me permettant de prendre des photos pas trop pourries et de les partager facilement. J’ai opté pour un Meizu (on est d’accord là on est loin, très très très loin de l’achat éthique) que j’ai acheté en bénéficiant d’une offre de remboursement de 30€ (soit 100€ le téléphone). J’ai revendu mon Samsung qui était en parfait état sur le boncoin au même prix, à une jeune femme qui avait cassé le sien. Ainsi mon nouveau smartphone m’a coûté : 0 euros !
Bref tout ça pour vous dire que nous consommons peu, voire pas. Pourtant j’aime me faire plaisir, vraiment, mais je déteste faire du shopping et de toute façon il n’y a aucune enseigne commerciale qui me convienne près de chez moi, cela évite les tentations.
Là où je pourrais améliorer les choses c’est en matière de vêtements. J’aimerais vraiment pouvoir me tourner vers une garde de robe minimaliste, faites de jolies pièces, intemporelles, de qualité, éthiques si possible mais…je n’en ai clairement pas le budget. Je me suis fixé l’objectif de faire un gros tri régulier dans mon dressing et de remplacer les pièces usées par des modèles de meilleures qualité (qui me dureront plus longtemps) et  fabriquées de manière responsable si possible. C’est un long cheminement mais j’ose croire que j’y arriverai. Je scrute ainsi les soldes (l’an dernier j’ai déniché 3 t-shirts Petit Bateau soldés pour une bouchée de pain) et me tourne vers l’occasion lorsque je cherche quelque chose qui m’a tapé dans l’oeil (exemple : la paire de Victoria façon Stan Smith sur laquelle je bavais, made in Portugal, 60€ neuves, trouvées à 30€ FDPC comme neuves).
Mon ado lui est super raisonnable, il déteste faire les magasins, il se fiche de la mode et je l’emmène environ une fois par an refaire son stock de fringues. Ça me coûte un bras mais lui et moi sommes tranquilles pour l’année. Cette fois encore, j’ai attendu les soldes pour lui acheter ce dont il aura besoin à la rentrée ( baskets, survêtements, jeans, sous-vêtements…)

Beauté

Belle au naturelle tu te trouveras !

Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof

Je suis une adepte de la slow cosmétique. C’est un modèle qui me convient bien puisque je ne me maquille que très peu, et suis partisane du naturel (pas de brushing, pas de fond de teint,…)
Ma salle de bain ne croule pas sous les produits, je vais au plus simple et cela me convient.
Ceci dit, je pourrais améliorer encore les choses. Je suis notamment revenue aux cotons démaquillants jetables… (que j’achète si possible éthiques).
Cet hiver j’ai fait une grosse réaction allergique à mes cotons lavables. Ma peau très sensible ne supporte pas grand chose et, en attendant de trouver les carrés lavables qui ne m’abîmeraient pas la peau très sensible des paupières, je suis revenue à l’ancienne méthode, en choisissant tout de même des cotons écocert.
Pour l’hygiène intime, je vous en parlais déjà ici, j’alterne entre les protections jetables (que j’achète ENFIN en coton bio, sans chlore) et lavables (de chez Dans ma culotte et Imse Vimse)
Je commande désormais mes produits en ligne notamment chez Greenweez.

Au jardin

La nature tu respecteras !

Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof

Je ne peux pas me vanter d’y connaître grand chose en jardinage mais mon petit bout de terrain me permet de faire pousser 2/3 petites choses qui me comblent de joie. Récolter quelque chose que l’on a fait pousser soi même est l’une des choses les plus gratifiantes qui soit. Et il était évident pour moi que cela se ferait sans aucun engrais ni pesticide.
Je désherbe à la main, nous tondons la pelouse et taillons les haies de manière mécanique uniquement. Je suis une adepte du purin d’ortie pour lutter contre les petits indésirables même si ça pue la mort ce truc ! Il n’y a que pour les limaces que je n’ai pas trouvé de solutions ( j’ai tout essayé : coquilles d’oeufs, cendres…) alors je les laisse faire leur vie et tant pis si elles grignotent quelques feuilles par ci par là.

Et vous, quels sont vos petits gestes éco-citoyens au quotidien ?

*article non sponsorisé et absolument pas moralisateur 🙂



2 thoughts on “{Lifestyle} Mes petits gestes éco-citoyen au quotidien”

  • Grosso modo je fais comme vous.
    Nous avons pour projet d’installer des toilettes sèches et des poules devraient arriver à la maison d’ici peu.
    En revanche, mauvais point pour la consommation en voiture (j’habite à 7km de tous commerces et 21km de mon emploi) mais quand je peux c’est à pieds et vive le co voiturage. J’aurais aimé utiliser davantage mon vélo mais les denivellés positifs et négatifs de ma région m’en ont dissuadés.
    Mauvais point aussi pour la tonte de la pelouse. Si les haies sont coupées manuellement, la pelouse c’est énergie fossile. Mais sinon c’est pas!

    View Comment
    • Géniales les toilettes sèches ! Je pense que nous y viendrons également, dans une prochaine maison… et je me dis que si j’avais un plus grand terrain la tondeuse manuelle serait vite une corvée 😉
      Pour les déplacements il est certain que de travailler près de chez soi est un énorme luxe et je sais qu’il n’est pas donné à tout le monde. Y a t-il un système de co-voiturage performant près de chez toi ?

      View Comment
  • Je suis admirative de ton mode de vie ! Cela nécessite une certaine organisation ! C’est ce vers quoi je tend même si j’ai du mal à ne pas acheter des vêtements régulièrement par exemple. Mais je suis aussi une adepte de l’occasion ! Après il est parfois difficile de convaincre mon chéri à certaines choses… Donc je m’adapte !

    View Comment
    • Très intéressant ton commentaire Lauraleen, merci. Justement en écrivant ce post je me suis souvent dis que ces petits conseils s’adaptent bien à ma vie mais ne seraient pas forcément réalisables pour tous. J’en suis pleinement consciente et je ne veux vraiment donner de leçon à personne, chacun fait ce qu’il peut comme il veut voilà ma devise 🙂 C’est vrai que cela demande une certaine organisation, surtout, surtout en ce qui concerne les légumes de notre AMAP. Aller les chercher nous prend 1h/semaine car nous y allons à pied et même si ce n’est ps très éloigné, cela prend un peu de temps que nous nous accordons volontiers, mais il y a aussi la préparation des légumes qui nécessite d’être pris en compte car qui dit légumes bio dit légumes à consommer rapidement. Il est impossible pour moi de rentrer tard et de me dire « bon bah ce soir je ne cuisine pas », parce que notre mode d’alimentation ne le permet pas, nous avons choisi de privilégier le fait maison et le frais et cela demande, c’est vrai une sacré gestion de planning (ou alors on fait des pâtes lol). Ce qui a changé pour moi c’est que j’ai allégé mon emploi du temps pour me permettre de faire tout ça et bizarrement je suis bcp bcp bcp moins stressée.

      View Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.