Bonjour, j’ai lu tout l’article, bien des pts sur lequel …

Comment on {Humeur} Je suis hypersensible, mais je me soigne by Une fleur de Lotus.

Bonjour, j’ai lu tout l’article, bien des pts sur lequel je me reconnais… : c’est dur de supporté les groupes que ce soit dans la vie pro/perso, je n’aime pas les aspects collectif, si je peut être seul c’est très bien… J’ai une grande écoute et j’suis très réceptif aux humeurs des un et des autres, sensible à l’atmosphère ambiante, si l’ambiance est lourde, je vais pas me sentir bien. Vraiment. On me dit souvent que j’ai une capacité d’analyse fine car j’ai à cœur de prendre en compte tout les paramètres, c’est presque vital. L’observation est un élément crucial. Pas de calcule dans mes relations, je déteste la stratégie qui détruit l’authenticité, pourquoi faire semblant ? Accepté la différence d’autrui et ne pas juger, alors que ce n’est pas forcément le cas en retour. Une émotion difficile à contenir, très émotifs, ça se bouscule souvent au niveau de la pensé, les mots bloquent au portail, l’empathie à un espace très important, quand je me sent à la limite j’ai un grand besoin de solitude… De faire le vide… j’adore écouté de la musique et affectionne les histoires romantique particulièrement, j’aime partagé les connaissances mais avec des personnes bien distinctes, on m’avait déjà dit une fois que j’était un hypersensible il y’a quelques années et ont me la encore indiqué récemment, alors je ne sais pas vraiment … D’après l’ouvrage » Je pense trop  » et quelques articles sur psychologie.com et son questionnaire, il semblerais que oui, du moin j’ai l’air d’en partagé beaucoup (( de pts communs…) Un  » grand douillet affectif « . C’est vrais que j’ai le besoin de ressentir de « l’amour » , une certaine affection au quotidien, cette chaleur humaine… et je ne supporte pas l’inverse… ça me tue profondément.