J’ai testé la coloration végétale

J’ai testé la coloration végétale

Mes cheveux et moi… le retour !
Il y a bien deux ans que je cherche un salon de coiffure qui propose des colorations naturelles. C’est une sorte de running gag avec moi-même. De temps en temps, hop ça me prend et je farfouille sur l’Internet à la quête du St Graal. Et le mois dernier bingo !
Parce que oui, c’est sûr si vous vivez dans une grande ville il y a de fortes chances pour que vous ayez un salon qui propose des produits bio et naturels, y compris des colorations mais dans ma pampa (= l’Oise) et bien ce n’est pas si simple que cela.
Alors imaginez ma tête quand je trouve un salon à genre 10km de chez moi qui dit proposer des colorations 100% végétales !
Ni une ni deux, j’allais à la rencontre de la dite coiffeuse et je prenais rendez-vous.
Je ne vous ferais pas l’article du salon en question mais j’avais envie de vous parler plus en détails de cette fameuse coloration parce que la promesse d’une couleur entièrement naturelle, qui cache les cheveux blancs à 100% et qui n’abîme ni la planète ni votre tête, c’est plutôt alléchant, non ?

Vis ma vie avec mes cheveux

Peut-être est-il nécessaire de vous expliquer la situation de départ.
Mes cheveux et moi c’est une graaande histoire de désamour. Fins, bouclés naturellement, indomptables… je crois n’avoir quasiment jamais eu une coiffure digne de ce nom mais j’ai appris à faire avec et accepter ce que la nature m’a donné. A un détail près : les cheveux blancs !
Non, ça, vraiment je n’y arrive pas. Ma (gentille) coiffeuse habituelle a beau me dire que je n’en ai pas beaucoup (elle veut me fidéliser !) moi je ne vois que ça. J’ai bien tenté à plusieurs reprises d’assumer et au bout d’1 mois je courrais me faire colorer. Les cheveux blancs, surtout chez une femme, y’a pas à dire, ça fiche un sacré coup de vieux (parce que chez les mecs je ne sais pas si vous avez remarqué ça fait tout de suite sexy !)
Bref, depuis 2 ans j’ai trouvé MA coiffeuse, celle qui me comprend, m’écoute (pas parler de ma vie non mais de ce que je veux pour ma tête) et qui reproduit exactement ce que je lui ai demandé. Le rêve quoi.
Je lui ai dit dès le départ que je voulais juste cacher mes cheveux blancs mais en restant le plus près possible de mon blond foncé (qui s’éclaircit naturellement l’été), sans effet racines, que je ne voulais pas de brushing, ni même de boucles exagérées, ni de laque, que du naturel… ou presque.
Elle m’a proposé un Dia Color, une coloration temporaire, ton sur ton.
Nous avons choisi, elle et moi, une teinte un poil au-dessus de la mienne afin que, mes cheveux s’éclaircissant très facilement au soleil, celle-ci devienne très proche de ma couleur naturelle au bout de 2/3 shampoings. En général il suffit qu’elle me fasse une retouche sur les racines tous les 2 mois pour que je sois tranquille.
Sauf que… sauf que cette coloration n’a absolument rien de naturelle. Elle a beau être sans ammoniaque et passer avec plusieurs lavages elle est bourrée de produits chimiques et depuis quelques mois, j’ai commencé à développer une sorte de sensibilité/allergie.
En sortant du salon de coiffure, il reste toujours quelques résidus de produits sur le cuir chevelu et les deux dernières fois cela m’a provoqué de terribles démangeaisons pendant plusieurs jours, même après m’être lavé les cheveux. Il était plus que temps que je trouve une alternative !

La coloration végétale kezako ?

Attention à ne pas confondre coloration végétale et coloration soit disant végétale (mais qui contiennent aussi des matières minérales), renseignez-vous bien avant de vous lancer !

Inspirée par les traditions ancestrales et formulée avec des plantes médicinales utilisées depuis des millénaires, la coloration végétale permet de traiter le cuir chevelu et de lasurer ou colorer le cheveu sans l’agresser.
Contrairement à la coloration conventionnelle de synthèse qui endommage la chevelure, la coloration végétale ne pénètre pas dans le coeur du cheveu. Au contraire, elle gaine celui-ci en lui apportant force, douceur et brillance.
La coloration végétale ne modifie pas la structure du cheveu puisqu’il n’y a pas d’oxydation. La coloration végétale apporte du pigment, mais ne retire pas le pigment naturel du cheveu.
La finesse et la richesse des poudres de plantes tinctoriales suffisent pour colorer les cheveux, avec une couverture à 100% des cheveux blancs.
Dans les plantes utilisées, il y a le henné, l’indigo, le curcuma, le brou de noix, le noyer, l’urucum, la garance, la racine de rhubarbe, le thé noir, la camomille et encore bien d’autres plantes toutes connues pour leurs vertus bienfaisantes.
C’est la molécule du henné qui va permettre la fixation de tous les autres plantes.
Je sais, le henné fait peur, mais je vous invite à lire cet article qui expliquer très bien les différents types de henné et leurs conséquences.
Surtout, la coloration végétale est exempte de PPD et dérivés, additifs issus de la pétrochimie, parfums, conservateurs de synthèse, parabens, colorants artificiels, métaux lourds, pesticides. Elle est uniquement composée de plantes tinctoriales, testé dermatologiquement et non testée sur les animaux.

Coloration végétale VS coloration chimique

Parce qu’elle nécessite un diagnostic sur mesure et des pigments naturels pesés au gramme près, la coloration végétale doit être appliquée par un professionnel ayant été formé spécifiquement pour cela.
Comme pour une recette de cuisine, le coloriste choisit les pigments en fonction des tonalités désirés. Les poudres sont mélangées à de l’eau très chaude pour obtenir une sorte de masque ressemblant à un masque d’argile ou de rhassoul.
L’application se fait comme une coloration normale, des racines jusqu’aux pointes mais en plus épais qu’une coloration « classique ».
Il faut ensuite passer sous un casque qui diffuse durant 45 minutes (minimum) de la vapeur d’eau. Puis passage au bac pour le rinçage, le shampoing et un soin réhydratant.

Mon expérience

Ma coiffeuse végétale travaille avec deux marques.

  • La gamme de coloration végétale Holi cosmétiques naturels® se compose de dix nuances 100% naturelles allant du noir au blond clair doré cuivré, non nocives pour la santé et le cheveu.
  • La gamme MARCAPAR, à base de décoctions de plantes (la garance, le brou de noix et l’indigo) combinés à d’innombrables autres plantes pour une gamme de teintes du blond doré au châtain.

Elle a choisi pour moi de travailler avec des produits Holi cosmétiques naturels® qui s’inspire de l’ayurveda (j’aime beaucoup !) car d’après elle, leur châtain est plus beau.
Je lui ai expliqué que je voulais rester dans ma teinte naturelle et simplement cacher mes cheveux blancs. Je lui ai fais confiance à 100% pour ce premier essai et… je n’aurais peut-être pas dû (vous comprendrez pourquoi ensuite).
Elle m’a installée au bac et m’a lavé les cheveux. Oui ! Contrairement aux colorations chimiques, la coloration végétale se fait sur cheveux propres et mouillés. Il est même conseillé de faire un masque d’argile verte et de lait de coco avant de se rendre dans son salon de coiffure pour retirer un maximum d’excédents de produits chimiques de sa chevelure. J’ai testé : c’est top !
Bref elle m’a lavé les cheveux avec un shampoing assainissant puis est parti faire sa tambouille. Elle a mélangé plusieurs poudres avec de l’eau chaude avant de revenir me l’appliquer sur les cheveux. C’était chaud, très agréable et l’odeur m’a tout de suite fait penser au masque de rhassoul que je faisais il y a quelques années.
On m’avait dit que le temps de pause pour une coloration végétale pouvait être très long (jusqu’à 4h !) , heureusement pour moi la mienne n’a duré que 45 minutes, sous un casque de vapeur d’eau. Tout dépend de la longueur des cheveux et du pourcentage de cheveux blancs.
D’ailleurs, la coiffeuse m’a prévenu, pour un résultat optimal il faut compter 3 pauses, mais déjà après ce premier essai je trouve que les cheveux blancs sont bien mieux cachés qu’avec une coloration classique.
Elle m’a lavé les cheveux pour retirer le masque de coloration que j’avais sur la tête, m’a séché les cheveux comme je le souhaitais et m’a demandé ce que je pensais de la couleur.
Rappelez-vous, j’avais décidé de lui faire confiance à 100%….
Je vous avoue, j’ai eu un choc en me voyant. Il m’a même fallu plus de 3 jours pour accepter ma nouvelle tête !
Pourquoi ?
Par ma faute, évidemment ! Depuis que je fais des colorations TOUTES (je dis bien toutes !) les coiffeuses que j’ai pu croiser veulent me voir avec des reflets cuivrés. Alors ok, mon grand père  maternel était roux et mes tâches de rousseur me trahissent une fois l’été venu mais je n’aime PAS les reflets cuivrés !
Et j’avais bêtement oublié de le dire à la coiffeuse. Elle m’a donc fait la teinte avec laquelle elle me voyait le mieux : un châtain cuivré.
Sur les cheveux blancs, le cuivré ressortait énormément (presque orange) et j’ai cru avoir une attaque !
Je suis rentrée chez moi un peu catastrophée et il a fallu  :
1- que mon amoureux me dise que le changement se voyait à peine (ah l’amouuuuur…)
2- plusieurs de mes ami(e)s me disent (honnêtement !) que c’était très bien
et 3- que je m’habitue pour finalement aimer le résultat.
C’est tout de même un peu trop cuivré pour moi au soleil même si je dois reconnaître que ce châtain cuivré me donne au final une mine superbe ! Surtout, la couleur est vraiment belle, intense, profonde, mes cheveux sont extrêmement doux, faciles à coiffer, ils n’ont jamais été aussi vigoureux !

Cela fait 1 mois maintenant et en dehors de quelques cheveux blancs qui réapparaissent à la racine à cause de la repousse (mes cheveux poussent très très vite !) la couleur est intacte.
Elle évolue en fonctionne de l’éclaircissement naturel de mes cheveux au soleil. Elle va petit à petit s’effacer pour laisser place à ma couleur naturelle, sans trop d’effets racines.
Je compte bien y retourner d’ici la rentrée scolaire pour une deuxième application !

Nombreuses sont les blogueuses qui ont testé le procédé, allez jeter un oeil, elles en sont toutes ravies !
Je vous invite d’ailleurs à lire l’article de Marie et celui de Laura qui relate très bien à la fois le procédé et leurs impressions.

Avant/Après

Mélanie © Alittlepieceof

Et le prix ?

C’est un peu plus cher qu’une coloration classique (parce qu’encore assez peu développé).
Compter entre 60 et 100€ (sans la coupe) selon la longueur des cheveux et le pourcentage de cheveux blancs.

A savoir :

Pour que la coloration fonctionne il ne faut pas se laver les cheveux pendant au moins 48h ! La couleur va ainsi se fixer durablement sur les cheveux. Mieux vaut ne pas prévoir de rendez-vous galant juste après donc 😉
Il faut aussi prévoir des serviettes de couleur foncée puisque la coloration végétale va dégorger pendant plusieurs semaines (voir plusieurs mois pour les teintes les plus foncées) et pourrait ruiner votre linge de toilette.
Veillez à ne pas utiliser de shampoings et de soins contenant du silicone et sans sulfate.

Alors ça vous tente ?

Article NON sponsorisé

Rendez-vous sur Hellocoton !


3 thoughts on “J’ai testé la coloration végétale”

  • Coucou Mélanie,

    Châtain clair de nature, je suis abonnée aux balayages blonds polaires depuis 2 ans….
    ca fait un moment que je me dis que je devrais tenter un « coiffeur safe » mais je n’en trouve pas….
    Je me rassure en me disant que c’est juste une fois tous les 8 mois donc que mes cheveux et mon cuir chevelu ne trinquent pas trop….

    Bon dimanche à toi et chez toi 🙂

    Bisettes

    View Comment
    • La coloration végétale ne permet pas de faire des balayages blonds. Après j’imagine qu’il doit y avoir des solutions plus naturelles que les colorations chimique pour être plus blond ? Mais je ne les connais pas 🙁

      Hey Mélanie, j’ai pris RDV chez le coiffeur dont tu m’as parlé à Chantilly, mais juste pour une coupe. Je vais refaire ma coloration l’hiver prochain je pense.

      Bise !

      View Comment
  • Je te le redis encore c’est magnifique et ça te va très très très bien *_* J’ai envie de faire une coloration végétale depuis des lustres aussi, j’ai trouvé le salon qui a l’air bien mais pas les fonds, alors en attendant je me contente de poudre pour mes cheveux (pour les nettoyer), ma nouvelle marotte!

    View Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *