#parisjetaime Chroniques d’un parcours créatif à la Galerie des Galeries

Vendredi dernier j’étais invitée par Office du Tourisme et des Congrès de Paris et MonNuage avec une dizaine d’autres blogueuses à une après-midi de folie dans le quartier Opéra de Paris.

L’après-midi a débuté par la visite de l’exposition Chroniques d’un parcours créatif à la Galerie des Galeries.

La Galerie des Galeries ? Kezako ? Parce que peut-être que comme moi vous n’en connaissiez pas l’existence. Il faut dire que je vais très rarement aux Galeries, je passe devant quelque fois mais il est vraiment rare que j’y entre. Bref… tout ça pour dire que la Galerie des Galeries m’était totalement inconnue et je suis heureuse que cette erreur soit réparée parce que c’est vraiment un lieu à part, que j’ai beaucoup aimé et qui fait qu’entrer dans les Galeries aura désormais une toute autre saveur à mes yeux. Il s’agit en effet d’un lieu loin de la folie des allers du magasin, un lieu à part, pourtant très facilement accessible où se tiennent des expositions en lien avec la mode et le design. Cette fois-ci c’est l’histoire même du magasin qui est à l’honneur.

Mais revenons à l’exposition.
« 1912-2012. Chroniques d’un parcours créatif » est une exposition qui témoigne de l’expérimentation menée depuis cent ans par les Galeries Lafayette : mêler culture et shopping sous l’emblématique coupole de vitrail édifiée en 1912 par l’architecte Ferdinand Chanut et le maître verrier Jacques Gruber. À travers l’histoire de la mode et du commerce, c’est aussi celle de la France que nous raconte cette chronologie.
Mais avant d’entrer dans la galerie petit arrêt par la fameuse coupole symbole de l’architecture Art nouveau pour en apprendre les secrets.
Puisque c’est à  l’occasion des 100 ans de la construction de la Coupole que les Galeries Lafayette mettent en place des événements inédits qui vont rythmer la vie du magasin durant plusieurs mois.
L’occasion également ce jour là d’admirer le sapin décoré par Swarovski.

L’expo débute par un défilé de silhouettes qui illustrent les principales pièces des catalogue de l’enseigne qui font la jonction entre les allers du magasins et la Galerie des galeries puis direction le Pouvoir de persuasion, un tunnel recouvert de publicité des Galeries. L’exposition en elle même est pleine d’archives, de plans et de textes d’époque.
J’ai particulièrement aimé The Dailies, sorte de revue de presse grandeur nature, présentée sur cintre tel de précieuse étoffes retraçant à la fois la vie du magasin et l’actualité de chaque époque. Le Monument, cette grosse boule qui accueille le visiteur montre les Galeries comme symbole touristique. Plus qu’un simple lieu de shopping, c’est un lieu de passage incontournable pour la plupart des visiteurs de la capitale. Pour vous donner un ordre d’idée, l’an dernier Paris a accueillit 38 millions de visiteurs, les Galeries 30 000 ! Assez incroyable n’est-ce pas ?
Et puis le salon, et son Wall of Fame qui rend hommage aux grands de la mode et du design ayant ici ou là collaboré avec l’enseigne.
Un exposition riche en contenu, interactive et vraiment passionnante.

Exposition gratuit jusqu’au 26 janvier 2013

La visite s’est terminée par un petit goûter bien mérité au salon de thé éphémère Angelina, sur la terrasse des Galeries.
L’incontournable chocolat chaud était évidemment à l’honneur et j’ai enfin pu goûter le fameux Mont Blanc qui en effet vaut largement sa réputation !
Le temps d’admirer l’une des plus belles vues de la capitale sous un ciel flamboyant puis direction la deuxième étape de cette folle journée ! Patience, ça arrive très vite 😉

Bar à chocolat chaud Angelina
De 11h à 18h
Restaurant chauffé « La Terrasse »
8e étage Lafayette Coupole
Jusqu’au 31 décembre

Merci à l’équipe des Galeries qui a été au petit soin avec nous durant ce moment privilégié.

Vous aimez Paris ? Alors dites-le sur la page Facebook Paris je t’aime 🙂



10 thoughts on “#parisjetaime Chroniques d’un parcours créatif à la Galerie des Galeries”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.