Mes favorites de la journée des plantes de Chantilly

Mes favorites de la journée des plantes de Chantilly

Souvenez-vous, en octobre dernier je vous emmenais à la découverte de la Journée des Plantes de Chantilly.
Nées à Courson et transmises au Domaine de Chantilly en 2015, Les Journées des Plantes sont devenues une manifestation incontournable pour les jardiniers amateurs et les horticulteurs. En effet, depuis 30 ans maintenant, cet évènement est connu pour perpétuer la passion du jardin et de la diversité végétale dans un cadre bucolique. la dernière édition se tenait les 18, 19 et 20 mai 2018 pour trois journées tout en douceur.
Après la version automnale, c’est aujourd’hui l’édition printanière que je partage avec vous. Cette année, les Favorites de Chantilly étaient à l’honneur : chaque pépiniériste exposait sa plante préférée, sa Favorite pour un festival de plantes exceptionnelles !
Si ma visite du mois d’octobre m’avait emballée, cette quatrième édition dédiée à ma saison préférée m’a littéralement émerveillée.

Diversité végétale et cadre bucolique

Il faut dire que le domaine de Chantilly sait recevoir et le château se voit à l’occasion des Journées des Plantes sublimé par la présence de toute ces espèces botaniques.
Le parc se transforme en un lieu idyllique où le pique-nique, la rêverie, la sieste et la découverte se mêlent à merveille !

Il y a là de quoi passer toute une journée absolument magique ! En effet le billet d’entrée donne accès non seulement à l’exposition-vente de plantes dont certaines très rares et à toutes les animations qui s’y tiennent mais également à l’ensemble du domaine et au château. Et les familles ne s’y trompent pas, elles étaient nombreuses à buller à l’ombre des arbres centenaires.
J’y suis restée six  heures et vous me croirez ou non… je n’ai même pas eu le temps d’en faire la moitié !
Je me suis d’ailleurs promis d’y retourner dès que possible pour découvrir ce si beau parc, Le jardin français de Le Nôtre, le Petit Parc, la maison de Sylvie et son étang, le jardin anglo-chinois sans oublier le jardin anglais que je n’ai jamais vus ! Il faut dire que je n’ai visité le château qu’en hiver et me suis toujours contenté de l’intérieur.

J’étais surtout là pour profiter pleinement de la manifestation sur lequel il y a énormément à dire tant il regroupe de choses à voir et d’évènements dans l’évènement ! Conférences, ateliers, vente aux particuliers de plants, d’arbustes, d’outils, d’engrais naturels, d’objets de décoration pour le jardin il y en a absolument pour tous les goûts et tous les budgets.
Les enfants ne sont pas en reste avec de nombreux ateliers comme : réaliser leur propre farine en moulant du blé provenant d’une ferme pédagogique internationale située en Normandie, assister à une course de poules ou encore s’initier au repiquage des fraises des bois et des tomates cerises.

Mais l’un des évènements phares de la manifestation, c’est le concours Les mérites qui décerne un prix aux plus belles plantes de la Journée. Un prix que beaucoup d’exposants sont extrêmement fiers de remporter !

Cette édition printanière fût également pour l’occasion de découvrir la gestion du domaine. Celui-ci est passé en zéro phyto depuis quelques années déjà et ce sont des moutons qui se chargent de la tonte de l’herbe. Encore un bon moyen à la fois d’être au plus près de la nature et de donner l’occasion aux petits comme aux grands de profiter de cet éco paturage.

Ce n’est d’ailleurs qu’un juste retour des choses puisque les moutons étaient déjà présents sur le domaine au XVIIe siècle, pour entretenir les grandes surfaces herbeuses.

Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof

Le thème 2018 : Les favorites de Chantilly

Pour leur 7ème édition des Journées des Plantes de Chantilly chaque pépiniériste présentait donc l’élue de son cœur. Sa plante préférée qu’il cultive avec passion dans son jardin secret… SA FAVORITE.
Qu’elle soit une plante ancienne, une classique ou une redécouverte, une célèbre variété ou un cultivar inconnu, une obtention récente ou oubliée, chaque Favorite devait répondre à un seul critère : celui de l’amour absolu !

Parfum subtil ou enivrant, feuillage insolite, floraison sublime, silhouette particulièrement graphique, ou encore plante pleine de promesses … À chaque pépiniériste de déclarer sa flamme dans ce florilège des plus belles plantes à adopter au jardin.

Mélanie © Alittlepieceof
D © Alittlepieceof

Mes favorites

Arrée Succulentes Gaec

Passionné de succulentes – autrement dit les plantes grasses –, tel est bien ce jeune couple qui a installé sa production au coeur d’une région a priori pas vraiment favorable, celle du centre Bretagne. Et pourtant, quoique pour la plupart originaires de pays chauds, ces plantes se sont étonnamment bien adaptées au climat breton. La collection de Philippe se compose essentiellement de crassulacées (Sedum, Echeveria, Aeonium, Crassula, Kalanchoe…), en tout plus de 500 variétés cultivées au plus près des exigences naturelles de ces plantes, ce qui leur garantit le meilleur état de santé. Et pour mettre en valeur leur étonnante palette de couleurs et de formes, les horticulteurs les marient en jardins miniatures, qui agrémenteront intérieurs et terrasses pour le plus grand bonheur des amateurs de tous âges.

Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof

Barnhaven Primroses

Sauvée par les primevères… L’histoire, jolie comme une légende, raconte que vers le milieu des années 1930, alors que la crise économique faisait rage aux État-Unis, la jeune pianiste Florence Bellis trouva refuge avec ses deux pianos dans une grange d’où elle commanda, avec ses dernières économies, cinq paquets de graines de Primula polyanthus chez Sutton en Angleterre. Ensuite, des années de dévouement, de patience et de sélection rigoureuse donnèrent vie à son rêve de couleur pure et de forme parfaite. Toujours belles et élégantes mais assez robustes pour se plaire au jardin, à présent cultivées en Bretagne par David, Lynne Lawson et leur famille qui les pollinisent et récoltent leurs graines à la main, les primevères de Barnhaven présentent une gamme ahurissante de variétés souvent exclusives dans une palette inégalée de couleurs et de formes.

Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof

Société Nouvelle des Pépinières et Roseraies Georges Delbard

Depuis 1935, les Pépinières & Roseraies Georges Delbard créent, produisent et distribuent leurs propres végétaux. Le travail de recherche autour de la création variétale entamée par Georges Delbard et développée par son fils Henri à travers la pédagogie des sens, privilégie le goût des fruits et le parfum des roses. Les Pépinières & Roseraies Georges Delbard, spécialistes du fruitier – pommier, poirier, cerisier – et du rosier – rosier de jardin et rosier de serre -, hybrident, sélectionnent et distribuent leurs propres créations en France et dans le monde entier et leurs variétés de rosiers se voient souvent primées dans des concours internationaux. Depuis plusieurs années, elles développent aussi un programme de sélection du dahlia avec des variétés de jardin; certaines ont d’ailleurs été récompensées. Aujourd’hui, Les Pépinières & Roseraies Georges Delbard c’est aussi une pépinière de 600 hectares, un service de recherche privé, un laboratoire in vitro pour la production et la recherche. C’est aussi un système de distribution auprès des grandes enseignes et des professionnels du jardinage, et un service Licence qui gère la distribution de ses variétés dans le monde.

D © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof

Hostafolie

La folie des hostas a pris Gino Vandekinderen voilà une quinzaine d’années. Aujourd’hui, sa collection atteint le millier de spécimens, tous sélectionnés avec soin pour leur bonne adaptation à nos latitudes. En effet, cette plante vivace, originaire d’Extrême Orient, a été introduite en Europe à la toute fin du XVIIIe siècle. A l’ombre le plus souvent, mais parfois sur des bordures ensoleillées, en pleine terre ou en pot, de tailles très diverses : la multiplicité des variétés permet d’innombrables combinaisons florales. Ses grandes feuilles, très décoratives déclinent toutes les nuances de vert, de bleu, de gris ou de jaune, lorsqu’elles ne sont pas mouchetées ou bigarrées. Quant aux fleurs, de violette à blanche en passant par le bleu, au bout de leur hampe élégante, elles relèvent les jardins d’une note très exotique. Gino Vandekinderen a pour but de populariser en France cette « plante parfaite », surtout appréciée aux Etats-Unis, en Belgique et en Hollande.

Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof

Railhet

Voici un pépiniériste comme on en rencontre peu : Thierry Railhet est en effet le spécialiste des protéacées, ces végétaux natifs d’Australie et d’Afrique du Sud qui restent très rares en France : connaît-on seulement les noms des africaines Protea, Leucadendron, Leucospernum,Cussonia, des australiennes Banksia, Hakea, Grevillea, pour ne citer qu’elles ?
Et pour cause : leur culture est encore quasi expérimentale, comme le souligne notre amoureux de ces belles exotiques, qui avoue avec bonne humeur avoir connu quelques déboires avant de comprendre que cette flore bien particulière ne demandait rien d’autre qu’un sol acide et sec, et surtout pas de terreau. Ce qui en fait des plantes paradoxalement très bien adaptées à la culture dans nos régions atlantiques et méditerranéennes où — non gélives pour certaines variétés comme les Banksia du Sud de l’Australie — leur très longue et très spectaculaire floraison hivernale(de septembre à juin) devrait réjouir plus d’un inconsolable de la mauvaise saison. Autant dire qu’une visite chez Thierry Railhet s’impose pour tous les jardiniers curieux, collectionneurs et amateurs de raretés.

Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof

Tillandsia Prod

Installée dans le Gard, la pépinière est spécialisée dans la production de plantes épiphytes : les tillandsia. ces plantes particulières, toutes originaires d’Amérique poussent directement dans les arbres en se servant d’autres plantes comme support. Chez Tillandsia Prod, plus de 350 variétés à l’image du Bromeliaceae, dont on coupe le fruit connu sous le nom d’ananas, sont cultivées sur des grillages et sont prêtes à installer directement dans son jardin, rattachées à des branches d’arbres. Ultra-résistantes, y compris dans des lieux tempérés, ces plantes peuvent également décorer les balcons pour donner aux appartements des allures de campagne. Elles sont par ailleurs bien adaptées à la réalisation de murs végétaux secs. Fixées sur un grillage posé à quelques centimètres des murs, ce système protège en outre le bâtiment. C’est mon gros coup de coeur de cette journée et si je n’ai craqué pour l’une des ces beautés c’est parce que pour le moment je ne vois pas trop où je pourrais les installer…mais cela reste en projet !

Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof

A vos agendas !

Rendez-vous des Journées des Plantes de Chantilly du 19 au 21 octobre 2018, lors de la prochaine session d’automne et le 23 juin 2018 pour le pique-nique en blanc dans le parc du château !

Amoureux des plantes, dans quelques jours (semaines ?) je vous emmène à la découverte d’un lieu spectaculaire où se mêlent une multitude de végétaux. A très vite !

Rendez-vous sur Hellocoton !


2 thoughts on “Mes favorites de la journée des plantes de Chantilly”

  • Très joli post, tes photos sont superbes !
    J’ai un coup de coeur pour les protéacés… mais la visite devait être agréable avec toutes ces belles plantes !

    C’est drôle je suis née et ai grandi dans l’Oise, à côté de Chantilly en plus… 😉

    Sabine

    View Comment
  • Ca a l’air d’avoir été une très belle journée. Les plantes exotiques sont magnifiques. Les tillandsias aussi, ça doit faire super beau à la verticale justement!!!

    View Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.