{Lifestyle} Celle qui achetait une maison

{Lifestyle} Celle qui achetait une maison

Voilà, ça y est, je peux enfin vous le dire : j’achète une maison !
Vous comprendrez certainement mieux désormais les raisons de toute cette fatigue, tout ce stress dont je parle je me plains ici depuis des mois. Parce que si ce projet est parmi les plus beaux que j’ai réalisé il est aussi synonyme de bien des maux, des plus heureux comme des plus éreintants.
Maintenant que tout est bouclé, je peux enfin vous en parler.

Tout a commencé en juin, lorsque nous sommes allés voir nos banques respectives pour savoir si notre envie d’avoir une petite maison à nous (et d’arrêter de payer des loyers dans le vide) pouvait se transformer en projet. A force d’entendre parler de cette fichue crise, des prix de l’immobilier qui grimpent, des critères de plus en plus drastiques pratiqués par les banques, je vous avoue que j’y allais sans grand espoir. Et puis, surprise, malgré mes craintes notre projet tenait la route. Le budget fixé, nous voilà à passer une bonne partie de notre été à chercher, scruter, visiter. Des semaines remplies de coups de téléphones en visites. Des coups de coeur, des coups de grisou, des déceptions, des moments d’abattement, des moments d’égarements mais surtout énormément de découvertes, sur nous même, sur le monde de l’immobilier, sur les gens, sur ce que l’on nous voulions pour notre « chez nous ». Une très belle leçon de vie en somme.
Évidemment, lorsque l’on rêve à « son » chez soi on a tous dans un coin de notre tête la maison idéale, celle de tous nos fantasmes et si cette maison existe certainement quelque part il faut savoir prendre en compte la réalité et se concentrer sur l’essentiel, se donner des priorités.
Pour nous cet essentiel c’était de rester dans la même ville, cette ville qui nous offre une qualité de vie qui nous convient, où mon fils a grandit, où il a ses amis, ses habitudes, cette ville où j’ai le très grand luxe de pouvoir aller travailler en 5 minutes, où je peux rentrer manger chez moi tous les midis, où l’on peut tout faire ou presque à pied nous qui aimons marcher…
C’est après 2 mois de recherches intensives (vraiment intensives !) quand un léger ras le bol commençait à poindre que celle qui va devenir notre petit nid s’est comme imposée à nous.
Étrangement, et ce malgré de précédents coup de coeur, à la première visite elle nous est apparue comme une évidence. Une maison qui nous ressemble, et qui remplissait la très grande majorité des critères qui nous semblaient primordiaux.
Sans gros travaux que nous n’aurions jamais pu réaliser, sans trop grands changements de mode de vie (elle est située à 350 mètres de notre appart), avec le même confort que mon appartement actuel (que j’aime beaucoup mais où je suis locataire depuis 9 ans, dont je commençais donc à me lasser et qui surtout manque cruellement d’un petit espace extérieur) mais avec ce petit plus qui nous a fait nous décider presque immédiatement.

Ensuite il a fallu s’attaquer à la partie bancaire puis aux assurances et c’est presque une aussi grande montagne à franchir que de trouver une maison.
Là encore, nous avons beaucoup appris, nous y avons mis pas mal de notre énergie mais nous avons eu pas mal de chance et surtout, tout s’est déroulé comme sur des roulettes.

Nous avons attendu ça pendant des semaines mais ça y est et même si j’ai encore un peu de mal à réaliser, même si cela représente un énorme changement pour moi (alors qu’enfait, pas tant que ça) ça y est, nous avons les clés et désormais nous comptons les jours qui nous séparent de notre emménagement.

Alors évidemment, vous m’excuserez mais l’esprit de Noël n’envahira pas le blog cette année et je risque de ne pas être très présente par ici durant quelques semaines. En effet, durant les fêtes pour nous ce sera : travaux et cartons 🙂 Et on commence dès ce week-end ! (Adieu vie sociale)
Il se peut d’ailleurs que je vous montre un peu des transformations que nous avons prévu de réaliser. L’idée étant de remettre à notre goût la déco intérieur à moindre frais. Gros, très très très gros nettoyage dans un premier temps, puis décollage de papier peint et peinture dans les pièces de vie avant d’emménager puis….tout le reste !
Évidemment nous ne pourrons pas tout faire d’un coup, cela prendra du temps, mais petit à petit, en fonction de nos emplois du temps et de notre budget nous prévoyons de refaire chaque pièce.


  • Une nouvelle vie commence…
Rendez-vous sur Hellocoton !


12 thoughts on “{Lifestyle} Celle qui achetait une maison”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.