{Lifestyle} Marcher

Il y a quelques semaines je suis tombée sur un article très intéressant dans la version numérique de Terra Eco sur la marche. Sur la non marche devrais-je dire.
Cet article est désormais disponible dans la version papier du dernier numéro du magasine et cela m’a donné envie de vous parler de ce sujet qui fait partie de mon quotidien.

J’aime marcher et du plus lointain que je me souvienne, je crois avoir toujours privilégié ce mode de déplacement.
Je n’ai jamais fait partie de ces enfants qui restent assis dans leur poussette jusqu’à un âge avancé et ma môman m’emmenait dès le plus jeune âge en randonnée. C’était même l’une de nos principales activités de vacances. A l’époque, bien entendu je râlais tout ce que je pouvais  : « c’est quand qu’on arrive » « j’ai mal aux pieds » j’ai envie de faire pipiiiiiii ». Je détestais ça et je rêvais qu’une âme ai pitié de moi et me porte !

Et puis les années ont passé et je ne me suis même plus posé la question, dans ma famille, on marchait.
Ma mère n’a quasiment jamais eu de voiture. Questions de coût et puis aussi parce que nous avons longtemps vécu dans une ville assez grande pour être bien desservie en bus et assez petite pour que tout soit facilement accessible. Nous faisions tout ou presque à pied.
Dès l’âge de 9 ans je me suis déplacée seule en bus, pour aller à l’école notamment. Le reste du temps nous faisions les courses dans notre quartier en marchant, nous rendions d’un point à l’autre de la même manière.
A l’entrée au collège nous avons changé de quartier et mon collège n’était qu’une 5 minutes à pied de notre appartement.
C’est à ce moment là que la voiture a fait son apparition dans ma vie. Avec l’arrivée de mon beau père dans nos vie et puis par la suite de mes petits copains (vroum vroum). Pourtant, cela n’a pas réellement changé ma vie.
Je me souviens même d’une scène mémorable où mon beau père, ma mère et moi étions allés acheter notre sapin de noël, à pied. Et je nous revoit tous les 3 portant fièrement (ou pas) notre Norman d’un mètre cinquante d’épines dans toute la ville. Folklorique ! 🙂

Je ne m’étais jamais vraiment posé la question de savoir si j’aimais marcher ou non, je voyais cela plutôt comme une habitude et puis c’est à force d’entendre de nombreuses remarques autour de moi que je me suis rendue compte que, comme le dit l’article de Terra Eco, le plaisir de la marche se perd.
C’est très souvent que mes ami(e)s ou même mes collègues s’étonnent que je fasse tout ou presque à pied.
La semaine dernière encore j’ai demandé à un ami de nous prêter quelques petits outils. Le rendez-vous pris, nous nous sommes rendus chez lui (à 900 mètres de chez moi)…à pied !
A notre arrivée, sa famille et lui nous ont accueillis bouche bée. Oui, il faisait froid, oui nous avions le bout du nez tout rouge mais démarrer la voiture pour moins de 2 km aller-retour, non, ça ne valait pas le coup.

La semaine dernière encore, je devais parcourir la ville pour le boulot.
La plupart de mes collègues auraient pris leur voiture, ou un véhicule de service. Moi, pas.
Je ne me suis même pas posé la question enfait. C’est lorsqu’un collègue m’a demandé « tu y vas à pied ?! » que ça m’a fait tilt.
Bah oui j’y vais à pied.
Il pleuviotait lorsque je suis partie de mon bureau, il faisait frais mais peu importe. Bien couverte, mes flyers protégés de la pluie j’ai déambulé le nez au vent dans toute la ville, j’ai écouté les oiseaux chantés, je suis passée dans des rues que je ne foulent que rarement, j’ai observé autour de moi, j’ai respiré à plein poumon.
Au final cette « balade » m’a fait le plus grand bien et je suis sûre que je n’aurais pas mis moins de temps en voiture (se déplacer, trouver à se garer, se retrouver derrière les autres conducteurs….ppfffff)

Évidemment, cela ne vaut que si plusieurs éléments sont réunis. Se déplacer à pied demande du temps et c’est j’en suis convaincue bien souvent le manque de temps lié à nos modes de vie saturés qui nous fait préféré la voiture même pour de tous petits trajets.
Nous oublions peut-être parfois de peser le pour et le contre.

Il faut dire que j’ai la chance d’habiter tout près de mon travail. Cela aide énormément je le sais bien.
Je vis dans une petite ville de province où tout ou presque est accessible en marchant. La voiture est au final dédiée aux achats lourds, aux sorties culturelles ou encore aux vacances.
Lorsque nous cherchions notre home sweet home, la question s’est posée de savoir si nous devions élargir notre zone de recherche et donc passer d’une petite ville de province à un petit village de campagne.
L’idée nous plaisait énormément : le calme, les paysages, la proximité avec la nature, les vastes jardins… oui mais…. les déplacements dans tout ça ?
Parce que si marcher est très aisé lorsque l’on vit en ville (petit ou grande), il en est tout autre à la campagne. Prendre la voiture pour aller acheter du pain ? même pas en rêve ! se priver de toutes sorties culturelles parce qu’on s’est déjà tapé des trajets pour aller bosser/faire les courses/accompagner l’ado à ses activités, chez ses copains…..(et que franchement on a la flemme de ressortir après ça) non, non et re non !

Mon fils se déplace à vélo (lui, marcher ? jamais !). Et notre « amour » pour la marche nous a valu quelques sacrés débats avec lui qui comme tout adolescent de sa génération est un flemmard invétéré qui ne comprend même pas pourquoi on se « prend la tête » à marcher quand on peut aller d’un point A à un point B le plus vite possible ?!
Notre faculté à préférer nos pieds est même devenu un sujet de boutade récurent avec certains de nos amis qui eux sont des fous de la voiture. Ces boutades sont pour moi le signe d’une grande tolérance et d’un grand respect mutuel. Preuve que chacun vit comme il l’entend en acceptant l’autre tel qu’il est ♥

J’aime marcher, j’aime la sensation que cela m’apporte, la marche allège mon corps et mon esprit mais je n’en fais pas une revendication 🙂

Pour lire ou relire l’article de Terra Eco : http://www.terraeco.net/Comment-on-a-interdit-aux-enfants,56622.html



8 thoughts on “{Lifestyle} Marcher”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.