Lu, vu, entendu

Source : baignades sauvages

  • A girl called Jack. En voilà un drôle de titre pour un livre de recettes !
    Sauf si l’on sait que Jack, c’est en effet, bel et bien une nana et qu’elle publie son premier livre de recettes avec un concept que me plait beaucoup. A savoir : cuisiner pour moins d’1 euros !
    C’est que Jack a sacrément galéré pour en arriver là ! Jeune mère célibataire au chômage elle a connu l’extrême pauvreté, la faim, le froid et a tout de même réussi à en faire une force. C’est en publiant un post de blog « Hunger hurts », littéralement « La faim fait mal » qu’elle a fait parlé d’elle. Aujourd’hui elle publie ses recettes dans The Guardian et publie donc son premier livre. Son objectif : rendre la cuisine accessible à tous.
    Malheureusement, pour le moment aucune traduction française n’est prévue, mais l’option est envisagée mais vous pouvez toujours vous rendez sur son blog afin d’y trouver ses recettes (il y en a de très tentantes !).
  • Quoi de plus agréable que de se baigner en pleine nature ?
    Je ne sais pas vous mais moi, j’adore ça ! Je garde de merveilleux souvenirs de baignades sauvages chaque fois que j’ai eu l’occasion d’en faire. Seulement, il n’est pas toujours aisé de trouver des lieux où la baignade est possible. Le site Baignades Sauvages propose une liste des bassins naturels d’eau douce (rivières, lacs ou cascades…) par région mais également de précieux conseils pour se baigner en toute sécurité. Les paysages me laissent totalement rêveuse et j’espère pouvoir m’adonner à cette activité cet été.
    A noter qu’il existe également un livre sur la baignade sauvage.
  • Vous le savez surement, l’auteur colombien Gabriel García Márquez nous a quitté.
    Avant de mourir, celui-ci planchait sur une nouvelle qu’il a fini par laisser inachevée. Son titre: Nous nous verrons en août (En agosto nos vemos). Une histoire que l’auteur colombien a commencé à écrire dans les années 90. Peu convaincu par la fin de son récit, il avait fait le choix de ne pas le publier. Claudio López, son éditeur souhaite désormais revenir sur cette décision. Il devrait faire paraître la nouvelle au titre d’œuvre inachevée, si la famille du défunt donne son accord.
    Nous nous verrons en août était initialement pensé comme une nouvelle destinée à un recueil, avant de devenir une succession d’histoires construites autour de la même héroïne à qui il arrive, chaque année, une aventure différente. En voici un extrait, inédit et complet, traduit en français : http://www.monde-diplomatique.fr/2003/08/GARCIA_MARQUEZ/10357
Rendez-vous sur Hellocoton !


2 thoughts on “Lu, vu, entendu”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.