{Lyon} Le vieux Lyon et ses traboules

DSC_0062Photo by D.

Voilà plus d’une semaine que je suis rentrée de la belle ville de Lyon. Les photos sont triées, le train-train a repris, il est temps pour moi de vous raconter un peu de mon séjour.
5 jours sur place, c’est un minimum, à mon avis, pour en discerner quelques unes de ses nombreuses richesses. Mais 5 jours, c’est court et nous n’avons évidemment pas pu tout voir, tout faire. Il y a tant à découvrir dans cette ville…
Pour éviter de multiplier les déplacements et de se fatiguer inutilement nous avons choisi de nous concentrer sur un quartier par jour. Un bon moyen de découvrir la vie des Lyonnais.
Au programme ; Jour 1 : Le Vieux Lyon et Fourvière, Jour 2 : La cité idéale de Tony Garnier et le Musée des frères Lumières, Jour 3 : Le parc de la tête d’or, Jour 4 : La Croix Rousse, Jour 5 : La Presqu’île (que nous n’avons pas faite à cause de la pluie).
Voilà donc ce qui vous attend dans les prochains jours. J’espère que la balade vous plaira 🙂
On début par le mythique Vieux Lyon et ses fameuses traboules !

Le Vieux Lyon, le quartier médiéval et Renaissance de Lyon, fait partie des incontournable lorsque l’on visite la ville.
Il est facilement accessible, très bien conservé, très agréable pour se balader mais je l’imaginais beaucoup plus grand que cela.
Situé en bordure de Saône, au pied de la colline de Fourvière le quartier est reconnu Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO depuis 1998.

DSC_7661_2Photo by D.

On y croise quelques touristes, beaucoup de Lyonnais (notamment de jeunes étudiants), encore plus de bouchons (les petits restaurants typiques de Lyon) mais aussi la marionnette Guignol et de mystérieux traboules…

La traboule est un passage couvert réservé aux piétons qui permet de circuler d’une rue à l’autre en passant sous les habitations, à travers des cours et des escaliers. Les premières traboules apparaissent au IVe siècle et étaient construites perpendiculairement à la Saône. On compte plus de 400 traboules à Lyon, dont 200 dans le quartier du Vieux-Lyon. Un grand nombre de ces passages obscurs et mystérieux sont fermés ou condamnés.
Toutefois, un certain nombre de traboules restent ouvertes au public et nous avons même réussi à en trouver plusieurs par hasard, sans même les chercher.
Ensuite nous sommes allés à l’Office du Tourisme afin d’en avoir un plan, histoire de n’en rater aucune. Mais comme les habitants en ont un peu assez de ces allers et venues constantes, certaines sont effectivement fermées, d’autres ne sont ouvertes que le matin. Il est donc conseillé de les visiter en matinée en n’hésitant pas à utiliser les boutons d’ouverture des portes (bouton “service”).  20140224_151205 DSC_0083 DSC_0084 DSC_0085 DSC_0100 DSC_0106Outre les traboules, le vieux Lyon c’est aussi La Place Bellecour, la Place des Célestins, la Place des Terreaux et l’Hôtel de Ville, la Primatiale St Jean, La Saône, le Rhône, l’Opéra… Un véritable musée à ciel ouvert.

20140224_113849

DSC_7677_2

20140228_194429_LLS

DSC_0041

DSC_0042

DSC_0045DSC_0046DSC_0113

Rendez-vous sur Hellocoton !


10 thoughts on “{Lyon} Le vieux Lyon et ses traboules”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.