Mes petits bonheurs – Avril 2018

Mes petits bonheurs – Avril 2018

Mon mois d’avril a débuté sous la couette avec fièvre et toux ! On a connu mieux comme week-end de Pâques (merci la grippe) !
Heureusement, il s’est poursuivi de meilleure manière et je crois même que j’ai, pour une fois, réussi à m’écouter un peu plus que d’habitude. En tout cas, j’ai le sentiment de m’être fait plaisir en essayant de mieux écouter mes besoins, en y répondant mieux, aussi. J’ai pris soin de moi, en tout cas plus que je ne le fais habituellement et je me suis fait plaisir, sans culpabiliser.
Entre yoga du rire, concerts, sorties, moments entre amis, en famille, gestion de ma micro-entreprise, il s’en est passé des choses !
Petit florilège non exhaustif ci-dessous !

Le retour du printemps

Il aura mis du temps à arriver jusqu’à moi cette année mais ça y est, il est là, les températures sont plus clémentes et l’on peut enfin en profiter pour mettre le nez dehors. Rentrer chez soi alors que le jour est encore là est une réelle source de bien-être après les longs mois d’hiver sombres et froids. Et puis voir chaque jour mon petit jardin renaître est une source de bonheur incommensurable.
La rhubarbe pousse à vue d’oeil, les arbustes retrouvent leurs feuilles, l’herbe est verte et douce et mon pommier a fleuri !!!! C’est un petit pommier colonnaire à production rapide (dès la première année) que nous avons planté dans notre mini jardin cet automne. J’ai hâte hâte hâte de voir s’il donnera des fruits dans quelques mois.
Je vous ai déjà dit que mon rêve c’est d’avoir un verger ?

Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof

 

Libère ton autoportrait !

Fin Mars, je me suis lancée un mini défi : participer au mouvement initié par Clémentine “libère ton autoportrait”.
Je prends déjà 95% de mes photos seule mais l’exercice de l’auto-portrait est un exercice que je ne maîtrise pas. Je n’aurais même jamais pensé m’y adonner si plusieurs personnes d’univers tous très différents ne m’avait un peu poussé aux fesses en me disant qu’il était dommage que je ne profite pas de ce blog et des réseaux qui y sont associés pour jouer de mon image. Que cela donnerait une identité plus vivante à mes écrits et à tout ce que je partage.
Une sacré claque pour moi qui ai toujours fui les appareils-photos à moins de me trouver derrière, qui me suis toujours trouvé immonde en photo et pas beaucoup mieux dans le miroir. Il y a quelques années déjà, j’avais déjà dépassé mes propres limites en proposant des articles “look“. C’était mon conjoint qui était derrière l’objectif à l’époque et son regard plein d’amour et de tendresse avait réussi à me convaincre que j’avais le droit de me trouver jolie. Mais l’autoportrait est un autre pas. Le visage, ses expressions… ce n’est pas quelque chose que je maîtrise. Comme beaucoup d’entre vous je ne me vois absolument pas tel que je suis réellement. Celle que j’imagine être et celle que je vois en photo me semblent être deux personnes totalement différentes au point que, lorsque j’arrive à prendre un cliché qui me plaît j’ai tendance à me demander “mais c’est moi ça ?!”
Le but de cet exercice n’est pas de récolter des louanges ou quelques compliments (même s’ils font toujours très plaisir) mais bel et bien de m’accepter, telle que je suis, de me découvrir encore, de m’amuser aussi.
Je me dis qu’à 37 ans, avec déjà pas mal de cheveux blancs, des rides et des cicatrices témoins des années écoulées (que vous ne voyez pas mais moi, si !), une peau imparfaite, un physique très éloigné des “canons” dit de beauté et des cheveux foufous il n’est pas trop tard pour me dire à moi même que je m’aime.
Je dois même avouer que je prends de plus en plus de plaisir à me mettre en scène, à me photographier, à jouer devant l’objectif et à partager tout cela avec vous.
J’ai d’ailleurs dans mes brouillons une séance photo que j’ai adoré réaliser et que j’ai hâte de vous montrer !

Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof

Sur scène

L’émouvant concert d’Arthur H

Mélanie © Alittlepieceof

A quelques jours de la disparition de son papa j’ai eu le plaisir de voir Arthur H sur scène. Un grand moment d’émotion puisqu’il était encore sous le coup de cette grande perte. Il a malgré tout assuré un concert parfait, légèrement détournée de sa version originale mais tellement plus touchant. Une grande et belle voix, de l’humour malgré la peine.

Speakeasy, quand le cirque rencontre le cabaret

Après avoir foulé les planches du Cabaret Sauvage, la compagnie The Rat Pack est venu émerveiller les habitants de ma petite commune de province !
Un spectacle hors norme entre cirque, cabaret et ballet hip-hop.
Speakeasy, c’est le nom qui était donné aux bars clandestins dans les années. Le spectacle prend l’un de ces bars comme décor pour une ambiance à la Tarantino.
Pas de paroles, juste des gestes, des mimiques et des numéros époustouflants, le tout servi par le dernier album des Chinese Man en fond sonore. Une grosse claque !
Ils seront au Palais des glaces à partir du mois de juin, foncez !

Quand les rêves américains remontent l’histoire

A mi-chemin entre le théâtre, le spectacle musical et le conte, Rêves américains est un spectacle qui explore l’histoire américaine, à partir de vieilles chansons tirées du répertoire folk et blues de l’époque, d’extraits d’œuvres littéraires et de textes de Thomas Hellman. Porté par un trio de musiciens et de voix, avec Olaf Gundel (banjo, guitare, piano, percussions, dulcimer) et Sage Reynolds (contrebasse), il explore l’américanité et le rôle de l’art qui donne un sens au chaos. Thomas Hellman, né à Montréal en 1975 d’un père américain et d’une mère du Sud de la France, est détenteur d’une Maîtrise en littérature française de l’université McGill.
Il a fait paraître six albums, en français et en anglais, qui lui ont valu de nombreux prix. Il travaille sur de nombreux projets parallèles : musique pour enfants, composition pour le cinéma et le théâtre et a publié des nouvelles, des essais et des poèmes dans diverses revues littéraires canadiennes. Thomas est également chroniqueur pour la radio de Radio-Canada. À l’émission « La tête ailleurs», il a fait une série de chroniques sur l’histoire de la musique américaine pendant la crise des années 1930. Cette série a inspiré ce projet qui allie à la fois bonne musique, textes intelligents et réflexion sur le monde tel qu’il s’est construit jusqu’à aujourd’hui.

There Is No Alternative

La crise encore mais vue depuis la France ! 3 acteurs sont sur scène et jouent tour à tour un ouvrier voulant devenir propriétaire, un banquier, un agent immobilier, un courtier et même le président des Etats-Unis. A travers une mise en scène très drôle, T.I.N.A revient sur la genèse de la crise financière, la crise des subprimes aux Etats-Unis qui a totalement déréglé notre propre système financier. Ou comment traiter d’un sujet grave et plutôt triste (parce que l’on est quand même tous dans une sacrée m**de !) avec énormément de lucidité et d’humour sans jugement ni message politique.

Une journée au bord de la mer

Les week-ends durant lesquels je ne travaille pas sont rares alors, mi avril alors qu’un moment de calme s’annonçait et qu’une vague de chaleur estivale s’abattait sur la France mon amoureux et moi nous sommes rendus à Berck où se tenait la 32ème rencontre internationale de cerfs-volants. Un évènement auquel je voulais participer depuis des années sans que l’occasion ne se soit présentée. Je suis donc ravie d’avoir pu enfin y assister !
Je n’avais jamais vu autant de cerfs-volants au mètre carrés mais le plus impressionnant, au-delà de la taille et de la beauté de certains modèles ce sont les démonstrations de vols synchronisés ! Au-delà du spectacle, avoir les pieds dans le sable, ne plus penser à rien et terminer l’après-midi avec une bonne glace ont suffi à mon bonheur .

Mélanie © Alittlepieceof
D © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof

 

Vacances j’oublie tout…

Aujourd’hui débute une semaine de congés durant laquelle je compte bien venir à bout de ma to-do list (longue comme mon bras), me reposer (vraiment !) et profiter de trois jours à Bruxelles ! Passez une belle semaine et à très vite !

***

“Sentez la joie du printemps vous remplir et laissez-le vous galvaniser par l’envie de changer le monde, à votre échelle.” Simple Things

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !


2 thoughts on “Mes petits bonheurs – Avril 2018”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.