Mes p’tits bonheurs – Novembre 2018

Mes p’tits bonheurs – Novembre 2018

Je me suis fait plutôt rare par ici ces dernières semaines… Et ce n’est pas un hasard.
Je déclare officiellement le mois de Novembre comme celui que je déteste le plus dans l’année ! Voilà, c’est dit !
Je suis de celles et ceux qui à cette période de l’année se disent qu’ils doivent très certainement descendre de la famille des ours. Novembre venu, mon taux d’énergie chute lamentablement, ma motivation avec, mon humeur vacille, mon introversion elle, gagne du terrain… l’hibernation est proche !
Oui, je fait partie de ceux qui vivent très mal le manque de luminosité et pour qui, l’automne est source de déprime saisonnière.
Je l’assume (en même temps je n’y suis pour rien !), en novembre je voudrais pouvoir rester tranquille dans ma grotte à ne rien faire, dormir des lustres, me goinfrer si ça me chante, glander surtout… bref, tout, sauf devoir me lever quand il fait encore nuit et aller travailler jusqu’à ce qu’à nouveau le soleil disparaisse. C’pas une vie !
Vous aussi, cette saison vous fait cet effet là ?
Je termine donc ce fichu mois de novembre sur les rotules et pas dans les meilleures dispositions qui soient.
Il avait pourtant bien commencé cet avant-dernier mois de l’année ! Avec un petit séjour dans l’Ariège, quelques petites sorties qui ont tout de même réussi à se faufiler dans nos emplois du temps surchargés mais, dans l’ensemble il ne restera pas dans les annales. Revenons rapidement sur ce qui s’est passé de sympa durant ces dernières semaines et vite, passons au mois de décembre en espérant qu’il soit un peu plus joyeux !

Quelques jours dans l’Ariège

Ce petit séjour n’avait aucune autre motivation que mon irrépressible envie de revenir sur cette terre que je chéris tant.
Deux mois après la perte de ma maman, j’ai ressenti le besoin de retourner là où elle a tant vécu, là où nous avons tant de souvenirs en commun, là où j’ai vu naître mon fils et où j’ai assisté au dernier souffle de celle qui m’a mise au monde. Besoin de respirer cet air, de voir ces montagnes, de passer du temps au milieu de ses chats, de ses fleurs, besoin de revenir dans ma famille. Une famille qui ne comprend plus que quelques membres, si peu qu’on peut les compter sur les doigts d’une seule main.
Ce petit séjour m’a renvoyé à la perte, à l’absence et plusieurs fois les larmes ont coulé mais c’était nécessaire.
Ces quelques jours m’ont aussi permis de me reposer et de faire de très belles balades ! L’une d’entre elles nous a mené sur le plateau de Beille où nous sommes tombés nez à nez avec un troupeau de Merens en estive au milieu des premières neiges.
Les Mérens sont de sublimes chevaux noirs à la longue crinière ondulée originaires de haute Ariège. Auparavant menacés d’extinction, ils continuent d’être élevés dans les Pyrénées comme le veut la tradition ancestrale, en transhumant le troupeau sur différentes montagnes. C’est ainsi que chaque année en Juin et en Octobre, 50 chevaux sont déplacés puis mis en liberté à travers le département. Libres sur des milliers d’hectares, ils développent leur souffle, leur endurance et leur rusticité.
Il est possible de les approcher hors saison (mais pas de trop près) sur le plateau de Beille, où les poulains broutent encore aux côtés de leurs mères. Une fois la station ouverte il est possible de les monter ou de profiter de leur force lors d’une randonnée en traîneau.
Il me tarde déjà d’y retourner pour les fêtes !!!

Mélanie © Alittlepieceof

Mélanie © Alittlepieceof

Mélanie © Alittlepieceof

Mélanie © Alittlepieceof

Mélanie © Alittlepieceof

D © Alittlepieceof

D © Alittlepieceof

Mélanie © Alittlepieceof

Mélanie © Alittlepieceof

Un spectacle philosophique et un concert avec un ours

Début novembre j’ai eu le grand plaisir d’assister au spectacle “Comment moi-je?” par la cie Tourneboulé. Un vrai petit bijou de mise en scène, intelligent, drôle et très émouvant.
Voyage philosophique et poétique pour deux comédiennes, un musicien, des objets et des marionnettes.
Une histoire qui commence par une naissance, un soir de neige. Une naissance inattendue qui laisse une petite fille toute emmêlée seule face à elle-même. Heureusement sur son chemin, elle rencontre Jean-pierre, philosophe haut perché dans son arbre.
C’est de cet arbre, placé au centre de la scène, que de question en question, comme on sème des cailloux en forme de point d’interrogation, cette petite fille déroule le fil de l’existence, apprend à réfléchir, à grandir…
La Cie Tourneboulé propose avec humour et sincérité un spectacle pour entrer en philosophie, à partager en famille. Qui a dit que les enfants ne savaient pas réfléchir ?
A voir d’urgence !!!

J’ai également eu le plaisir d’assister au concert d’Alexis HK. Un nouveau spectacle scénique pour emmener sur les routes son dernier album “Comme un ours”.
Pas de doute, ce titre d’album était fait pour moi ! (mode hibernation activé !) et si je ne connaissais pas cet artiste plus que cela (2/3 titres, tout au plus) ce fût une bien belle découverte. Une très belle scénographie, de fabuleux musiciens, une présence sur scène et un sacré charisme. J’aime énormément sa voix, ses textes même si ces derniers ont le côté obscur de la lucidité. Toutefois et même si j’ai vraiment beaucoup aimé je n’écouterais pas un album entier car j’ai trouvé que souvent, ses mélodies se ressemblaient.

Faire une cure de spiruline

Cela fait un mois que j’ai débuté une cure de spiruline. Oui, cette algue qui est très à la mode depuis quelques années.
Vegelia m’a proposé de m’envoyer l’un de leurs produits et j’ai accepté.
Pour rappel (et si vous êtes passé à travers la déferlante “super aliments”) la spiruline est une micro-algue bleu vert qui doit son nom à sa forme spiralée. C’est un produit naturel très riche en protéine végétale, en caroténoïdes (principalement des bêta-carotène, qui offre un bon apport en vitamine A qui protège la peau et les yeux des rayons UV), minéraux (dont le fer), oligoélements (calcium, phosphore, magnésium, zinc, cuivre) et en vitamines (notamment Vitamine B12 et vitamine E).
Sa grande concentration de nutriments le met en tête des compléments alimentaires.


Mélanie © Alittlepieceof
La spiruline offre en effet de nombreuses vertus pour l’organisme :
  • Grâce à sa forte teneur en protéine : elle va permettre de réduite la fatigue musculaire et physique. Ce sera donc un excellent apport pour les sportifs mais aussi pour les gens qui le sont moins (comme moi) pour retrouver du tonus lorsque la fatigue se fait sentir, notamment en période hivernale ou de grand froid.
  • Grâce à la chlorophylle, les caroténoïdes et la phycocyanine : elle va apporter un action anti-oxydante naturelle qui permet de ralentir le vieillissement. C’est un bienfait important car le stress oxydatif (occasionné par les radicaux libres qui agressent nos cellules), a une conséquence sur la qualité de la peau.
  • Grâce aux vitamines et aux minéraux : le corps va renforcer ses défenses naturelles contre les agressions. De plus, cette micro algue permettrait une meilleur assimilation des nutriments dans l’organisme. Ainsi les personnes en manque de fer, de magnésium ou de calcium (sa concentration est plus important que le lait de vache !) pourraient trouver une bonne source d’apport naturel.
La spiruline vegelia est disponible sous forme de petits comprimés et de poudre. Chacune se présente dans un sachet cartonné muni d’une fermeture pression. Il s’agit d’un produit formulé de 100% de spiruline pure sans excipient.
Leur spiruline est élevée en plein air, son séchage se fait à base température et le produit finit ne contient aucun produit chimique.
C’est un produit naturel est sans gluten, vegan. Grâce au respect de sa culture qui lui donne un bon petit goût, Caroline la spiruline a obtenu différentes certifications dont Ecocert France. Il s’agit d’un organisme de qualité qui référence les produits écologiques et biologiques.
Chaque sachet permet une cure detox de 30 jours. Pour les petits ronds, le sachet contient 200 comprimés de 500 mg. Les comprimés sont faciles à avaler et n’ont aucun goût.
Deux petits comprimés suffisent la première semaine puis l’on pourra augmenter à trois petits ronds le matin et trois le soir par la suite.
Je n’ai remarqué aucun changement dans mon bien-être général ni dans mon état de forme durant cette cure, je ne vais ni mieux ni moins bien. Je fais déjà une cure de propolis et extrait de pépins de pamplemousse à chaque automne, je ne saurais donc dire lequel des deux m’aide le plus à lutter contre les microbes saisonniers.

***

Car se choisir n’est pas chose aisée, cela demande du courage, mais c’est pourtant la clé de voute d’une vie en harmonie.
Choisir de suivre tes élans, de sortir du cadre, de ne plus faire plaisir à tout le monde, de prendre des risques, de ne pas penser comme tes ancêtres, de te jeter dans le vide, à corps perdu, le coeur ouvert.
S’aimer pour être aimé(e).

N’écoute pas celui qui te juge, qui se met en colère, qui essaie de te faire peur.
Ce dernier n’a pas encore entendu l’appel de son âme.
Ce dernier n’écoute que ses peurs.
Ferme les yeux, offre-lui ta lumière et continue d’avancer avec fierté.

Aurore Widmer

Rendez-vous sur Hellocoton !


1 thought on “Mes p’tits bonheurs – Novembre 2018”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.