Blog éclectique

{Oise} Une nuit dans un nid – Le nid dans l’arbre

{Oise} Une nuit dans un nid – Le nid dans l’arbre

J’avais un rêve depuis longtemps déjà : dormir dans un arbre. Le voilà exaucé 🙂
L’idée de dormir dans un arbre me semblait totalement magique magique et c’est à peu près aussi excitée qu’une petite fille de 5 ans un soir de Noël que je me suis rendue, avec ma famille vivre ce moment magique dans Le nid dans l’arbre près de Pierrefonds, dans l’Oise.

Prendre de la hauteur

Lors de ma réservation, j’avais fait le choix de prendre une cabane accessible uniquement par tyrolienne. Cécile, la gérante m’a gentiment prévenue que des deux cabanes les plus hautes l’une avait une tyrolienne assez grande et que cela était à prendre en ligne de compte.
En effet, si vous n’avez fait de tyrolienne et/ou que vous avez le vertige mieux vaut être prévenus.
C’est pourquoi, étant donné que c’était une première pour moi (et que j’ai le vertige, que je le contrôle assez bien tout de même) j’ai choisi Lucie la folie, une très jolie cabane accessible par une petite tyrolienne (avec un peu d’élan, pas besoin de s’aider des bras pour y accéder)

Arrivés sur place nous avons été très chaleureusement accueillis par l’adorable Angélique. Le temps de récupérer nos baudriers, de prendre note des deux-trois recommandations à connaître et nous voilà sous les arbres, à l’assaut de notre tyrolienne. Tout est très bien expliqué et lors du premier passage un accompagnant est présent. Arrivés à l’autre bout du filin, les premiers pas sur la terrasse sont magiques. Le sol craque et bouge légèrement sous les pieds.

LENIDDANSLARBRE

Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof

Comme une maison de lutin

La cabane est très jolie. Sa décoration, d’inspiration nordique, lui a valut son nom, car la fête de sainte Lucie est particulièrement célébrée en Suède. Une vraie petite maison de lutin où chaque espace a été pensé pour intégrer la nature en son sein.
Voir ce gros tronc de chêne en plein milieu de la pièce est vraiment impressionnant.
A l’intérieur, un lit pour 2 personnes et deux couchages pour enfants, tout le nécessaire pour les repas, des toilettes sèches et leur douce odeur de sciure que j’adore, une petite (très petite) réserve d’eau pour se laver les dents et le visage mais pas plus (des sanitaires se trouvent près de l’accueil du lieu) et puis des bougies absolument partout. Ni électricité, ni eau courante. Déconnexion totale avec le quotidien, un vrai bonheur.
Le bois craque de partout, la cabane tangue légèrement car dehors le vent souffle fort. Le bruit du vent résonne. Magique !

Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof

J’ai été assez étonnée de la proximité des cabanes entre elles. Cela n’entache en rien l’intimité de chacun et je pense que c’est plus simple pour leur entretien mais j’avais imaginé des cabanes plus éloignées les unes des autres.
Cela ne nous a pas empêché d’en profiter pleinement.

La cabane près de la notre n’étant pas réservée les garçons ont pu profiter de sa grande tyrolienne à volonté et aller la visiter. Moi je n’ai pas pu car ma petite taille (je mesure 1,50m) m’a empêchée de m’accrocher à sa tyrolienne. Comme quoi j’ai bien fait de choisir Lucie la folie pour notre nuit.

Nous avions prévus d’aller nous balader dans les environs une fois sur place mais nous étions si bien dans notre arbre que nous n’avons eu aucune envie de redescendre.
Mon ado lui s’est éclaté sur la tyrolienne tandis que j’ai tranquillement terminé mon livre en cours emmitouflé dans mon blouson (la météo n’était pas vraiment estivale ce jour là)
Un sentiment de plénitude et de grande liberté à sentir le vent s’engouffrer dans les moindres lattes de la cabane.

Une soirée au gré du vent

Vers 19h, le son d’une voiture nous a tiré de nos rêveries. C’était notre panier repas qui arrivait. A nous de le hisser jusqu’à la terrasse (mon ado s’est prêté à l’exercice de bon coeur !)

A l’intérieur de quoi nourrir un régiment ! Charcuteries, crudités, fromages, salade de fruits et bouteille d’eau. Vous pouvez si vous le voulez apporter d’autres boissons, à votre charge.

Le temps de dresser la table et nous avons dégusté ce copieux repas en regardant les champs au loin. Nous avons passé une soirée exquise à chanter, rire et manger. Nul besoin d’aller nous servir dans la petite réserve de livres et de jeux de société mis à disposition dans la cabane.
La soirée s’est écoulée sans que nous nous en apercevions et c’est la tombée de la nuit qui nous a poussé à y mettre fin. Juste le temps d’allumer toutes les bougies avant que la nuit ne se fasse totalement noire.

Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof

La nuit a été bercée par les craquement des branches et le chuchotement du vent qui ce soir là soufflait fort. Une nuit entrecoupée de nombreux réveils liés à la nouveauté du lieu et son ambiance mais une nuit douillette et chaude dans l’excellente literie du lieu.
A son réveil, mon ado m’a confié avoir passé la meilleure nuit de sa vie ! Il se serait bien vu repartir avec le matelas et la couette, si confortables.

Une sacré victoire que d’emmener mon ado geek très casanier de 14 ans, en pleine forêt, sans technologies et de voir combien il a passé un bon moment (j’ai même eu droit à un câlin, rendez-vous compte !!!)
Une petite parenthèse familiale pleine de douceur, de rires dont on se souviendra longtemps…

Le petit déjeuner, tout aussi copieux que le dîner est lui aussi livré au pied de l’arbre.
Après un bon café bien chaud, il faut à nouveau s’arnacher pour redescendre de ce lieu remplit de magie.
Moi j’y serais bien restée encore quelques nuits…

Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof

Le Nid dans l’arbre propose 9 cabanes de tailles variées allant d’une capacité de 2 à 6 personnes. Certaines sont accessibles par tyrolienne, d’autre par escaliers.
Toutes sont construites à l’orée du bois du Burgot et offrent une vue imprenable sur les pâtures et les bois alentours.

Attention, le lieu n’est pas du tout indiqué sur la route. Une volonté affichée de ne pas être envahit par les touristes. Lors de votre réservation des explications très claires vous seront donné et vous permettront de trouver les cabanes.

Le nid dans l’arbre

Rue de Morienval
60350 PIERREFONDS
http://www.leniddanslarbre.com

Mon article sur Oise Tourisme

Rendez-vous sur Hellocoton !


7 thoughts on “{Oise} Une nuit dans un nid – Le nid dans l’arbre”

  • Super expérience ! Je suis partie dans l’oise ce weekend et j’avais regardé ce site aussi, j’ai finalement choisi l’hôtel tout confort à Chantilly, mais ça a vraiment l’air d’une expérience sympa , surtout avec des enfants/ados.

    View Comment
  • Elles sont très très hautes !
    J’ai déjà dormi dans une cabane où on accédait par une échelle et j’ai eu super peur.
    Je n’était pas sur de mon vertige, maintenant oui !
    L’intérieur de la tienne était vraiment très joli =)

    View Comment
  • Tu m’a transportée merci <3 Ça a l'air magique ! Bon je dois bien reconnaître qu'à cause de mon vertige, la tyrolienne serait juste impossible, mais mais mais c'est tellement beau, ça a l'air si douillet !

    View Comment
  • J’ai toujours rêvé de dormir dans une cabane dans un arbre mais alors là, je note l’adresse : une cabane accessible uniquement en tyrolienne, c’est le rêve! Je crois que comme ton ado, je passerais beaucoup de temps dessus à m’éclater comme une enfant 😀 En tout cas, rien que ton récit nous fait profiter de cette douce nuit dans les arbres!

    View Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *