Blog éclectique

{Expo} Les Photaumnales 2016 – Love Stories

{Expo} Les Photaumnales 2016 – Love Stories

Rendez-vous photo incontournable du dernier trimestre de l’année dans l’Oise, les Photaumnales ont choisit pour cette 13ème édition le thème de « Love… ».
L’amour sous toute ses formes. Amours déviants, de l’animal, des dieux, de soi, des proches, de la famille, sur un mode divers, réaliste ou engageant un principe de photographie mise en scène. Il résulte de ce florilège élargi du dispositif amoureux une somme de figures montrant toute la prodigalité de l’amour, liant intime mais tout autant lien social.
De grands noms de la photographie y sont exposés et c’est comme chaque année une vraie découverte et un bon moyen de s’interroger.

Love Stories

La première partie de l’exposition « Love Stories : histoires d’amour » explore le sentiment le plus essentiel structurant les rapports humains, l’amour. Vaste sujet que celui de l’éros, sans doute, la définition même de l’amour faisant l’objet de multiples approches, de multiples évaluations. Approches parfois trash et dérangeante, qui ne peut laisser indifférent, approche sociale (contre l’homophobie…), approche sentimentale…

Ce que j’ai préféré dans cette exposition c’est la série « Household» du photographe finlandais Tuomo Manninen. Une série de photographies récente où l’on voit représentées des familles (couples,
enfants, chiens…) devant leurs habitations, toutes similaires. A chaque fois un détail est touchant, le regard du chien, l’attitude des parents ou des enfants…
Pour créer cette série, Manninen s’est inspiré du mot finlandais « Ruokakunta » (Household) signifiant : « ceux qui mangent dans le même frigo ».
L’Amour, dans l’intimité de la famille, dans le « cercle d’amour ».

J’ai également beaucoup la courte série de photos intitulée « The Lovers » de ces vieux couples que l’ont imagine avoir passer une grande partie de leur vie ensemble et qui d’une simple phrase raconte tout l’attachement qu’ils ont encore l’un pour l’autre malgré les années.

photomnales-2016-01
Mélanie © Alittlepieceof
photomnales-2016-04
Mélanie © Alittlepieceof
photomnales-2016-02
Mélanie © Alittlepieceof
photomnales-2016-03-wb
Mélanie © Alittlepieceof

Love Hong Kong

Les Photaumnales a mis en place un partenariat avec le Hong Kong International Photo Festival (HKIPF) et l’Alliance française de Hong Kong. L’objectif étant de promouvoir la photographie hongkongaise et française en France et à Hong Kong dans les programmations respectives des deux festivals en 2016.
L’exposition à découvrir au Quadrilatère de Beauvais offre un panorama de la photographie hongkongaise de 1950 à nos jours. Les neuf photographes retenus témoignent d’une ville et de son évolution urbanistique et politique. La question de l’identité traverse ces regards photographiques et questionnent les spécificités du medium photographique dans sa capacité à transgresser notre perception du réel.

C’est la partie de l’exposition que j’ai préféré. Parce que les photos sont vraiment magnifiques, dans un style que j’affectionne particulièrement et parce que certains des thèmes abordés m’ont réellement bouleversée.
La série photographique McRéfugiés à Hong Kong de Vincent Yu principalement. Le photographe prend comme sujet les « McRefugees », ces gens qui dorment nuit après nuit dans
les restaurants McDonald, incapables de payer un loyer trop élevé. Pour les personnes sans-abri avec nulle part où aller, les restaurants McDonald sont devenus l’un des rares endroits propres, sûrs et gratuits où trouver refuge.
Étant donné les prix élevés des loyers à Hong Kong et la mauvaise qualité de l’environnement, une enquête a révélé qu’il y a maintenant 1 614 personnes sans-abris sur le territoire, qui marque une augmentation de 14 % depuis 2013 ; et environ 256 personnes dorment toutes les nuits dans des restaurants fast-food ouverts la nuit.

Ces deux expositions sont accompagnées d’une autre thématique intitulée « Love Picardie – Gaspésie » un projet de résidences d’artistes français et québécois de part et d’autre de l’Atlantique et du projet de Diaphane, le pôle photographique de Picardie qui accueille des photographes en résidences de création.

« L’histoire disparaît comme la fumée dans le vent,
Les souvenirs sur les photos, par chance, ne flétrissent pas.
Transformant les îles en villes imposantes, dans nos esprits,
Leurs efforts passés n’auront pas de fin. »

Avec des oeuvres de :
Janet Biggs, Morgane Callegari, Enna Chaton, Mat Collishaw, Iris Crey, Alix Delmas, Aurélie Dubois, mounir fatmi, Shaun Gladwell, Lauren Fleishman, Dana Hoey, Sandra Hoyn, Ali Kazma, Adriana Lestido, Tuomo Manninen, Robert Montgomery, Gianni Motti, Mads Nissen, Anders Petersen, Pierre et Gilles, Gérard Rancinan, Kiah Reading et Pamela Arce, Olivier Rebufa, Rebecca Russo et Georges H. Rabbath, Andres Serrano, Tejal Shah, Malick Sidibé, Mathilde Troussard, Joel-Peter Witkin.

13e ÉDITION – LES PHOTAUMNALES 2016 – LOVE STORIES
Le quadrilatère ~ 8 octobre 2016 – 1er janvier 2017
22 r ue Saint-Pierre à Beauvais ~ du mardi au vendredi de 12h à 18h ~ samedi et dimanche de 10h à 18h

www.photaumnales.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !


2 thoughts on “{Expo} Les Photaumnales 2016 – Love Stories”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *