Plant tour – juin 2020

Plant tour – juin 2020

Ces dernières semaines, je me suis amusée à lister toutes les plantes qui verdissent l’intérieur de ma maison et à les prendre en photo. C’est un véritable plaisir pour moi de les voir croître, évoluer et s’épanouir.
Il y a des plantes dans presque toutes les pièces de la maison. C’est pourquoi, j’ai choisi de vous les présenter de cette manière.

La main verte

On me dit souvent que j’ai la main verte. Cela me touche beaucoup mais je crains que ce ne soit faux. Je crois surtout que ma maison est idéale pour les plantes. Les pièces sont très lumineuses, je n’ai pas d’animaux susceptibles d’abîmer mes plantes, la température desppièces principales y est assez constante (fraîche l’hiver, lorsque les plantes ont besoin de repos, tempéré l’été lorsque les plantes s’épanouissent). Je prends soin de mes plantes mais vraiment au strict minimum en veillant principalement à leur arrosage. Je n’ai absolument aucune connaissance en botanique, à mon grand regret d’ailleurs (ce devrait être dans les programmes scolaires !!!). Ceci dit cela me passionne et je compte bien me former, en autodidacte, pour réussir à mieux reconnaître et soigner les plantes durant ces prochaines années. En attendant je m’informe en faisant des recherches ou je demande conseille au membre de ma famille la plus qualifiée que je connaisse dans ce domaine.

Mes plantes intérieures

Mélanie © Alittlepieceof

Dans la pièce à vivre

Il s’agit d’une grande pièce qui comprend l’entrée, le salon et la cuisine. Le tout est entourée de fenêtres qui offrent un grand puits de lumière que mes plantes semblent adorer !
Dans cette pièce se trouvent le plus grand nombre de plantes et les plus grands spécimens, entourés de livres pour la plupart (le combo parfait ❤️)

  • Un Arbre parapluie nain – Shefflera, plante extrêmement commune dans les entreprises car elle ne demande quasiment aucun soin ! Elle ne nécessite que très peu d’arrosage mais aime être pulvérisée.
    Le Schefflera est l’une des plantes les plus utilisées dans le Feng Shui. En effet, ses feuilles retiennent l’énergie positive et la plante attirerait ainsi bonheur et prospérité pour les occupants de la maison. La manière dont les feuilles pendent au bout des tiges rappelle le parapluie, et confère donc à la plante une vocation protectrice.
  • Un faux philodendron – Monstera Deliciosa la plante la plus instagramée en 2018 (et 2019, et 2020…) C’est vrai, c’est une plante très à la mode. Je fais partie de celle qui la trouve magnifique et je me suis aperçue il y a peu de temps qu’il y en avait une chez ma grand-mère ! Je comprends désormais mieux l’affection que je lui porte. D’ailleurs, en Chine, cette plante représente une longue vie et la vénération envers les personnes âgées et respectées. Ma monstera me donne bien du fil à retorde parce-qu’elle commence à prendre énormément d’espace mais je ne veux pas la couper… J’essaie de la contenir mais elle a déjà fait tomber deux pots par son poids !
  • Un Pommier d‘amourSolanum pseudocapsicum que mon amoureux m’a offert il y a quelques années. Il ne cesse de pousser mais son feuillage n’est jamais très beau. Il perd énormément ses feuilles alors qu’il fait malgré tout des fleurs. Si quelqu’un a des conseils à me donner… 
  • 1 Aloe vera – Je l’ai acheté en supermarché en pensant qu’il ne tiendrait jamais le coup. Plusieurs années plus tard il est toujours là et continue de pousser !
  • Quatre Piléa peperomioides. J’ai acheté mon piléa lors de la journée des plantes de Chantilly. Il était minuscule et tenait d’un tout petit pot. Depuis il n’a cessé de pousser (il mesure plus de 40 cm aujourd’hui) et de faire des bébés ! C’est l’une des plantes les plus faciles à bouturer et c’est un très joli cadeau à faire à ses proches. J’en ai d’ailleurs offert plusieurs boutures. En effet le piléa est aussi appelé monnaie chinoises car elle attirerait spontanément la prospérité.
    Cette plante verte vraiment spéciale et très facile à entretenir, est de la famille des orties. Elle élimine les odeurs en purifiant l’air. Elle me fait tellement de boutures que je possède désormais de quatre piléa. Le pied principal continue de faire des pousses que j’ai décidé de laisser s’épanouir dans le même pot. Cela donnera une mini forêt de piléa dans quelques mois.
  • Un Oxalis Triangularis, l’une de mes plantes préférées. Elle est si belle. Je l’ai achetée alors qu’elle était toute petite et elle semble se plaire chez moi puisqu’elle ne cesse de croître et fleurit deux fois par an. Elle aussi est très facile à bouturer et donc à offrir.
  • Une Fleur de lune – Spathiphyllum. Une plante que l’on m’a offert l’été dernier. Elle était minuscule, toute mini et désormais elle manque de place, malgré un premier rempotage. Elle va bientôt devoir déménager dans un pot plus grand. C’est une plante qui a besoin de beaucoup d’eau.
  • Un Figuier. Je rêvais depuis des années d’avoir un figuier d’intérieur. Je me suis offert celui-ci il y a deux ans. Il semble bien se plaire et a même fait un fruit l’été dernier alors qu’il est censé être stérile (en effet le figuier a besoin d’avoir un compagnon de sexe opposé pour être pollinisé). Mon figuier a très mal vécu la période hivernale, je l’ai changé de pièce et il est désormais très feuillu.
    Un jour j’aimerais avoir un immense figuier extérieur et les fruits qui vont avec.
  • Trois Arbre bouteille ou Pied d’éléphant – Beaucarnea recurvata. On m’a offert cette planté agrémentée de plusieurs mini orchidées qui comme toutes les orchidées que j’ai pu avoir, sont mortes ! Les pieds d’éléphant eux ont survécus et ont pris de l’ampleur. C’est une plante très simple à entretenir.
    Je les adore et j’aime énormément leur signification. Le beaucarnea symbolise la force inébranlable. Son nom est une contraction de « beau » et de « carneia », une fête de la récolte dans la mythologie grecque qui était célébrée sous d’autres noms dans toute l’Europe. Il exprime la force primitive de la plante, presque toujours capable de survivre. Son nom de pied d’éléphant vient du gros tubercule qui se trouve à la base de son tronc. Pour le moment je n’ose pas séparer les trois troncs de peur de les abîmer.
  • Une étoile de Noël – Poinsettia ou Euphorbia pulcherrima. J’ai acheté ce poinsettia à Noël pour l’offrir dans le cadre de mon travail mais je n’ai pas revu la personne depuis… J’ai donc gardé la plante même si je déteste les plantes qui sont recouvertes de paillettes ou autre agréments chimiques. Je trouve que les plantes sont déjà assez belles sans artifices ! Au fil des mois mon poinsettia a perdu la majeur partie de ses paillettes et a fait de nouvelles feuilles toutes vertes qui me plaisent bien mieux ! Elle reprendra a belle teinte rouge à l’automne.
  • Un peperomia angulata. Je dois vous raconte comment ce peperomia a atterrit chez moi. Je l’ai trouvé dans la serre du parc de la tête d’or à Lyon. Un morceau était tombé au sol. Je n’ai pas pu m’empêcher de l’emmener avec moi ^_^ Je l’ai mis dans l’eau dès mon retour chez moi et depuis regardez comme il a poussé ! (voir plus bas dans la salle de bain)
    J’ai même réalisé une autre bouture et mon deuxième petit peperomia angulata a pris place dans mon salon.
    J’aime énormément son feuillage retombant et très décoratif. Le Peperomia est considéré au Brésil comme un porte-bonheur. Il y est offert comme encouragement et l’assurance que tout ira bien pour celui qui le reçoit.
Monstera et Figuier – Mélanie © Alittlepieceof

 

Feuilles de figuier – Mélanie © Alittlepieceof

 

Pied d’éléphant – Mélanie © Alittlepieceof

 

Pommier d’amour – Mélanie © Alittlepieceof

 

Arbre parapluie/Shefflera – Mélanie © Alittlepieceof

 

Fleur de lune – Mélanie © Alittlepieceof

 

Piléa – Mélanie © Alittlepieceof

 

Oxalys – Mélanie © Alittlepieceof

 

Peperomia angulata/ Poinsettia et Piléa – Mélanie © Alittlepieceof

 

Piléa – Mélanie © Alittlepieceof

 

Peperomia angulata – Mélanie © Alittlepieceof

Dans la cuisine

Il n’y a que très peu de plantes dans ma cuisine pour le moment mais je n’exclut pas d’en ajouter de petites sur quelques étagères. C’est toutefois la pièce dans laquelle j’aime expérimenté des plantations en plantant les noyaux et pépins qui me passent entre les mains.
Y trônent en ce moment un noyau d’avocat en cours de germination, un pot de coriandre et un pot dans lequel je plante régulièrement des pépins de citron et de pamplemousse. Cela fonctionne super bien et j’ai un petit citronnier issu d’un pépin planté il y a 3/4 ans et qui fait aujourd’hui 30cm et de jeunes pousses de pamplemousse.
Je possède également un thym antillais. Il m’a été offert par une amie qui m’a fait une bouture du sien. Je ne l’ai pas photographié. A la fin de cet hiver il a commencé à dépérir, j’ai alors coupé la seule petite partie encore en forme et je l’ai mis dans l’eau. Pour le moment cette bouture va bien et j’espère pouvoir la mettre à nouveau en terre.

Citronniers – Mélanie © Alittlepieceof

Dans la chambre d’amis

Enfin chambre d’amis… en réalité c’est surtout devenu ma pièce de yoga et mon bureau. C’est mon petit nid, là où je prends du temps pour moi. Je vous en parlais déjà ici.
Malheureusement les plantes y vivent plus ou mois bien… Je me demande si elles n’absorbent pas un peu trop des énergies négatives dont je me déleste sur le tapis…
Dans cette pièce se trouvent :

  • Deux citronniers. Comme je le disais plus haut je m’amuse à planter les pépins des agrumes que je mange et cela fonctionne si bien que mes jeunes citronniers ont trouvé leur place à la fois dans la cuisine et dans la chambre d’amis. J’en prends grand soin et j’espère un jour les voir devenir « adulte ».
  • Une misère – Tradescantia spathacea. Riche et dense, le tradescantia est une plante à suspension qui prolifère rapidement. Malheureusement, la mienne fait triste mine au niveau de ses tiges. C’est pourtant une plante facile à entretenir puisqu’elle est en mesure de stocker de bonnes quantités d’eau.
  • Un cacaotier d’eau – Pachira Aquatica. C’est la toute première plante que nous avons acheté ensemble lorsque mon amoureux est venu vivre avec mon fils et moi. C’est donc une plante à laquelle je tiens beaucoup. Les pachira sont vendus avec leur tronc torsadé. Le mien a dès le début perdu deux de ces trois troncs. J’ai cru un nombre incalculable de fois qu’il allait dépérir mais il est toujours là. Loin d’être aussi beau qu’il ne devrait mais toujours là ! Cette année d’ailleurs deux nouvelles pousses ont fait leur apparition. Malheureusement je crains qu’il ne souffre d’un mauvais drainage et que je sois obligée de le rempoter.
    En Asie, la plante est également nommée « arbre à argent ». Dans ces régions, il s’agit d’un cadeau traditionnellement offert pour la pendaison de la crémaillère, qui apportera fortune et bonheur dans la maison.
  • Trois dattiers. J’ai fait germé plusieurs noyaux de dattes il y a de cela 3/4 ans et miracle ! Ils ont poussé ! J’ai aujourd’hui deux dattiers dont je suis extrêmement fière. Enfin dont j’étais fière. Le mois dernier, voyant qu’ils commençaient à manger de place (ils étaient dans le même pot) j’ai décidé de les rempoter séparément dans des pots plus grand. Grave erreur ! Depuis ils ont triste mine. Je leur ai pourtant apporté un petit peu d’engrais (spécial plantes méditerranéennes, bio) mais ils ne vont vraiment pas bien. J’espère vraiment qu’ils vont reprendre du poil de la bête !
Pachira – Mélanie © Alittlepieceof
Dattier – Mélanie © Alittlepieceof

 

Misère – Mélanie © Alittlepieceof

 

Dattier et citronniers – Mélanie © Alittlepieceof

 

Misère – Mélanie © Alittlepieceof

 

Dans la salle de bain

Lorsque nous avons réaménagés notre salle de bain, mon amoureux et moi voulions y mettre des plantes. Voilà choses faites ! D’autres viendront certainement les rejoindre dans peu de temps. Pour le moment s’y épanouissent :

  • Un avocatier. J’avais réussi à faire pousser trois noyaux mais deux ont péris. Il reste un plant qui mesure désormais environ 40 cm. Ses feuilles tombent régulièrement mais le refait des pousses à chaque fois.
  • Un fittonia albivenis. Il s’agit d’une plante rampante. Elle a besoin de pas mal d’eau. J’adore son feuillage vert foncé aux nervures blanches ! Je l’ai acheté en jardinerie alors qu’il était minuscule. Il a bien poussé depuis ! J’aimerais beaucoup en avoir un rose. C’est une plante qui se bouture elle aussi très facilement.
  • Un peperomia angulata. C’est le peperomia dont je parlais plus haut. Je vous avais bien dit qu’il avait sacrément poussé !
Avocatier – Mélanie © Alittlepieceof

 

Fittonia – Mélanie © Alittlepieceof

 

Fittonia – Mélanie © Alittlepieceof

 

Peperomia – Mélanie © Alittlepieceof

 

Peperomia – Mélanie © Alittlepieceof

Je suis loin d’en posséder autant que dans certaines « urban jungle » mais je suis déjà très fière et vraiment heureuse d’être entourée de ces quelques spécimens, somme toute assez commun je vous l’accorde. D’ailleurs, ce qui est assez drôle c’est qu’en réalité, j’avais ce rêve de plantes depuis très longtemps mais que je n’ai choisi que de très rare espèces qui sont chez moi. La plupart sont en effet des cadeaux que l’on m’a fait. Ma mini jungle urbaine n’a donc pas du tout été « pensée » ni « réfléchie » mais vraiment faite au gré du hasard et cela me plait beaucoup.
Vous l’aurez compris ce que j’aime par dessous tout c’est faire pousser des choses moi-même, en bouturant des plantes existantes ou en tentant de faire germer des aliments. J’aimerais beaucoup réussir à faire germer un noyau de mangue par exemple (mon premier essai s’est soldé par un échec)
Il n’empêche que j’ai tout de même une liste de plantes que je rêve d’avoir chez moi un jour.

Pour finir, je vous livre une recette d’engrais naturel très très simple à réaliser.

Engrais naturel

Ingrédients :

  • 1 peau de banane
  • de l’eau

Laissez macérer la peau d’une banane pendant 48h dans une bouteille d’eau d’au moins un litre. Filtrez et utilisez pour arroser vos plantes.

Très riche en potassium la peau de banane aide à reverdir les feuilles fatiguées et donne un coup de fouet aux plantes en manque de vitamines.

Si cet article vous a plu et que vous êtes un.e amoureux/se des plantes comme moi, je pense faire un prochain article dédié cette fois-ci à mes plantes extérieures. Qu’en pensez-vous ?



2 thoughts on “Plant tour – juin 2020”

  • Oh là là, tes plantes sont magnifiques! A chaque anecdote ou photo je me disais « aaaaaah ». J’adorerais avoir plein de plantes mais j’avoue qu’en général, j’ai tendance à oublier un peu leur arrosage… Quoique ça va peut-être changer avec le fiston qui fait pousser ses propres fleurs et lui, pense à tout arroser!

    View Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.