Retrouver le plaisir de la cueillette

Le week-end dernier ma petite famille et moi nous sommes rendus à une vingtaine de kilomètres au nord de Paris, à la cueillette de la Croix verte.
Quoi de plus agréable pour les citadins que nous sommes que de cueillir les fruits et légumes que nous consommons. Parce que si avoir un potager est quelque chose qui me fait très envie, ceci ne peut en l’état actuel des choses (nous vivons en appartement, sans balcon…) demeurer qu’un doux rêve.
La cueillette permet donc à celles et ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un potager à domicile et qui souhaite s’affranchir autant que possible des fruits et légumes à la provenance douteuse et au gout inexistant de faire le plein de fruits et légumes frais, de saison, cultivés de manière raisonnée, sans intermédiaire, et de passer, en plus, un très bon moment.
Certes, ce n’est pas la saison idéale pour cela (d’ailleurs, ce week-end la cueillette fermera ces portes pour l’hiver) et au printemps cela doit être d’autant plus agréable mais je garde tout de même de cette expérience un très très bon souvenir et je pense réitérer cela dès le printemps prochain.

Pourquoi choisir la cueillette :

J’ai depuis plusieurs années fait le choix de privilégier les fruits et légumes cultivés en France. J’ai banni depuis longtemps les fraises espagnoles, je les boycottent même et tente autant que possible de choisir mes fruits et légumes en fonction de leur provenance. J’y arrive parfois à hauteur de 80% si l’on exclut certains fruits exotiques dont j’aurais beaucoup de mal à me passer (les bananes par exemple).
J’ai d’ailleurs été adhérente et même fondatrice d’une AMAP durant quelques années et ai également bénéficié de paniers bio durant quelques temps avant de tout arrêter pour des raisons financières et personnels.
Aujourd’hui l’AMAP de ma commune est saturée et ne prend plus de nouveaux adhérents (tant pis pour moi, je n’aurais pas du arrêter) et les deux magasins bio du coin ont fermés leurs portes. Les produits bio restant tout de même, il faut bien le dire, plus cher que le conventionnel et pas toujours d’une provenance plus locale.
Alors que faire ?
Je l’avoue je suis revenue à l’achat de fruits et légumes en supermarché, il faut bien se nourrir ! Mais force est de constater que les produits sont : chers, plutôt mauvais et que trouver ne serait-ce que des poires françaises alors que c’est la pleine saison s’avère être parfois un sacré challenge !
Depuis la rentrée, j’essaie de me rendre plus régulièrement sur le marché. Cela demande un peu de temps, mais prendre ce temps m’apporte énormément de satisfaction. Pas besoin de sortir la voiture, plaisir de prendre l’air, de croiser les habitants, de découvrir les commerçants. Mon marché n’est pas très bien fourni, il est même assez peu fourni mais il y a tout de même un maraîcher qui vend des produits de saison et dont la production ne vient pas de Rungis. Réussir à trouver des pommes qui viennent d’un verger situé à moins de 30km de chez moi est déjà une victoire en soi !
Et puis l’idée de la cueillette est venue suite à un reportage télévisé.
Je connaissais déjà cette cueillette pour être passée de nombreuses fois à proximité mais allez savoir pourquoi j’en avais une mauvaise image.
Aujourd’hui cela me semble être l’une des solutions qui correspond le mieux à mes attentes en matière de consommation.

Comment ça marche ?

A l’arrivée il suffit de prendre une des nombreuses brouettes qui sont à disposition à l’entrée du site.
Un plan permet de repérer d’un seul coup d’oeil les légumes que l’on souhaite récoltés.
Bon… c’est immense et même avec le plan j’ai mis un temps fou à trouver les pâtissons 😉
Il faut penser à se munir de sac et barquettes, de gants (surtout à cette période si vous ne voulez pas perdre un doigt à cause du froid) et surtout… d’un couteau !!! Oh et mesdames, laissez vos jolies chaussures à la maison, vive les bottes en caoutchouc !
Une fois votre brouette pleine de tout ce dont vous aviez besoin direction la caisse où la pesée et le règlement seront effectués.

Oh le joli champ de citrouille

Les fraisiers, hors sol

Les toutes dernières fraises, juteuses et sucrées à souhait !

Les avantages :

  • Le tarif est approximativement le même qu’en grande surface ou sur le marché mais la qualité elle est tout autre
  • Toutes les cultures poussent de façon naturelle en pleine terre au rythme des saisons comme autrefois. Les propriétaires pratiquent depuis une vingtaine d’années une agriculture raisonnée. Cette méthode laisse à la nature la possibilité de se réguler d’elle même, l’homme n’intervient que si c’est absolument nécessaire. Ils ont réintroduit des insectes prédateurs pour lutter contre les insectes nuisibles et utilisent la confusion sexuelle pour perturber la reproduction des carpocapses qui est un papillon dévastateur. Enfin, tous les paillages plastiques utilisés sont biodégradables.
  • 54 hectares sont consacrés aux cultures. Fruits, des légumes et des fleurs y sont cultivés. J’imagine déjà les magnifiques bouquets que je pourrais faire au printemps.
  • Pas d’intermédiaire ni de transport, la production est locale
  • Il y a un très grand choix de légumes, tous de saison
  • Le verger est magnifique et riche en variété de pommes (Jonagored, Golden, Rosagold, Boskoop, Melrouge, Canada, Idared, Chantecler belchard)
  • A noter que la cueillette propose également de oeufs et volailles fermières, du jus de pomme pressées

Les inconvénients :

  • Le passage tout proche d’une route très fréquentée

Notre butin pour la somme de 22 euros :

Oeufs, salade, framboises, potimarron, pommes

Poivrons, piments, tomates, persil, pâtissons, radis noir, fenouil et pommes de terre

Infos pratiques :

La cueillette est ouverte tous les jours de 09h00 à 19h30, sauf le lundi de 14h00 à 19h30 de mi mai au 11 novembre.

Cueillette de la Croix Verte
Route de Viarmes
95570 ATTAINVILLE

Renseignez-vous près de chez vous il y a surement une cueillette du même type !

Éreintante cette cueillette !

Rendez-vous sur Hellocoton !


9 thoughts on “Retrouver le plaisir de la cueillette”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.