Séance ciné de la semaine avec du Hobbit et de l’odyssée dedans

Dans UN VOYAGE INATTENDU, Bilbon Sacquet cherche à reprendre le Royaume perdu des Nains d’Erebor, conquis par le redoutable dragon Smaug. Alors qu’il croise par hasard la route du magicien Gandalf le Gris, Bilbon rejoint une bande de 13 nains dont le chef n’est autre que le légendaire guerrier Thorin Écu-de-Chêne. Leur périple les conduit au cœur du Pays Sauvage, où ils devront affronter des Gobelins, des Orques, des Ouargues meurtriers, des Araignées géantes, des Métamorphes et des Sorciers…
Bien qu’ils se destinent à mettre le cap sur l’Est et les terres désertiques du Mont Solitaire, ils doivent d’abord échapper aux tunnels des Gobelins, où Bilbon rencontre la créature qui changera à jamais le cours de sa vie : Gollum.
C’est là qu’avec Gollum, sur les rives d’un lac souterrain, le modeste Bilbon Sacquet non seulement se surprend à faire preuve d’un courage et d’une intelligence inattendus, mais parvient à mettre la main sur le « précieux » anneau de Gollum qui recèle des pouvoirs cachés… Ce simple anneau d’or est lié au sort de la Terre du Milieu, sans que Bilbon s’en doute encore…

Le tant attendu Hobbit ! Tant attendu que j’avais très peu de trouver cela long (3h quand même !) et d’être lassée de la contrée et de ses aventures. Et bien pas du tout !!!! Au contraire ! Je n’ai pas vu le temps passé ! J’ai trouvé les décors encore plus magnifiques que dans le seigneur des anneaux et l’histoire captivante, tandis que les gobelins et les orques sont encore plus affreux. J’ai beaucoup aimé les nains (Kili graaaouuuuuu le nain sexy) emmenés par le très charismatique Richard Armitage et leur arrivée fracassante dans la vie de Bilbon. Un Bilbon campé par un Martin Free j’ai trouvé absolument parfait, à la fois émouvant et drôle, courageux et manquant cruellement de confiance en lui.
Contrairement à la trilogie du Seigneur des anneaux, ici, pas de temps morts, jamais, il se passe sans cesse quelque chose et les 3h passent à une vitesse folle ! La rencontre de Bilbon et Gollum est un des moments fort du film, que j’attendais avec impatience. Elle ne m’aura pas déçue. On comprend à la fois la peur et la fascination des deux personnages.
La fin m’a laissé scotchée à mon siège tant j’étais prise dans l’histoire, je n’ai qu’une hâte : voir la suite car il faut bien le dire la fin m’a laissée sur… ma faim justement !

Après une enfance passée à Pondichéry en Inde, Pi Patel, 17 ans, embarque avec sa famille pour le Canada où l’attend une nouvelle vie. Mais son destin est bouleversé par le naufrage spectaculaire du cargo en pleine mer. Il se retrouve seul survivant à bord d’un canot de sauvetage. Seul, ou presque… Richard Parker, splendide et féroce tigre du Bengale est aussi du voyage. L’instinct de survie des deux naufragés leur fera vivre une odyssée hors du commun au cours de laquelle Pi devra développer son ingéniosité et faire preuve d’un courage insoupçonné pour survivre à cette aventure incroyable.

Tiré d’un roman best seller, L’Odysée de Pi raconte l’histoire incroyable d’un jeune garçon indien naufragé. Le film débute par une longue série d’images d’animaux qui si elle est très belle peut laissée un peu perplexe. On apprendra par la suite que Pi est né dans un zoo (ceci explique cela).
Le début du film nous emmène à la fois en Inde et au Canada où Pi adulte vit et raconte son histoire à un jeune romancier en panne d’inspiration. Les images de l’Inde de Pi sont sublimes et son enfance, bien que mouvementée, notamment par son étrange prénom (Piscine) est principalement rythmée par sa découverte de la religion. De toutes les religions. J’ai aimé ce message de tolérance, de respect et de curiosité. Se convertir à toutes les religions, en en prenant que le meilleur, voilà une belle idée. Le message de son père à ce sujet est lui aussi très intéressant, puisque lui est athée et tente de protéger son fils de touts extrémismes.
Puis arrive le naufrage qui rend Pi orphelin. Son aventure débute alors plaçant le spectateur en témoin impuissant de son naufrage et de sa survit. Visuellement, c’est splendide et on en prend vraiment plein les yeux. Vu en 3D j’ai été complètement happée par certaines scènes, j’en ai même sursauté un bon paquet de fois ! Plusieurs scènes sont absolument magiques de beauté. L’acteur qui interprète Pi est parfait. Le jeune garçon fait preuve d’un courage et d’un ingéniosité incontestable mais le dénouement m’a surprise, et je ne sais toujours pas vraiment quoi en penser….
Si le message spirituel du début du film m’a séduit, celui de la fin, beaucoup moins. Je ne m’attendais pas à un film aussi porté sur Dieu et la spiritualité. Cela m’a dérangée, j’en garderais donc le souvenir d’un film visuellement bluffant mais dont le message n’aura pas su me toucher.



8 thoughts on “Séance ciné de la semaine avec du Hobbit et de l’odyssée dedans”

  • J’aurai pu écrire la même chose que toi sur Bilbo ! J’ai vraiment adoré ! L’attente de la suite va être longue !
    Pour l’autre film, j’ai entendu le même reproche que tu lui fais. J’irai sûrement le voir quand même, ayant la carte illimitée au ciné …
    Merci pour tes partages !

    View Comment
  • J’ai aimé le Hobbit sans plus , j’avais largement préféré la trilogie du Seigneur. Par contre , j’irais sans probléme voir les 2 suivants 😉
    Concernant l’Odyssée de Pi , pas encore vu … il va falloir que je priorise avec les films qui sortent à la rentrée , j’ai notamment très envie de voir Django Unchained de Tarantino … alors que peut être le Ang Lee va passer à la trappe.

    View Comment
  • Il semblerait que ce cher Kili ait fait beaucoup d’effets à la gente féminine 😉
    Si on devait faire un « classement », il serait TRES TRES proche de Richard Armitage !!

    Cela a été un vrai bonheur de retrouver la Comté, Gandalf, Fontcombe … l’attente va être trèèèèès longue jusqu’à la sortie du second volet. Une si longue année !!!

    View Comment
  • J’ai vu le Hobbit hier, et wouaw on en prend vraiment plein les yeux ! C’était la séance en 3D – 48 images secondes, époustouflant !
    Tout comme toi, j’avais peur de la durée du film, et finalement, je n’ai pas vu le temps passer !
    Je rêve d’une maison de Hobbit, toute ronde, toute cosy… 🙂

    View Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.