Assumer (et soigner) ses cheveux bouclés

Assumer (et soigner) ses cheveux bouclés

«Avez-vous remarqué qu’à la télévision, dans les émissions sur les soins de beauté, les Noires ont des cheveux naturels (rêches, enroulés, crépus ou frisés) sur la vilaine photo « avant » et sur la flatteuse photo « après » quelqu’un a pris un instrument en métal brûlant et lissé leurs cheveux ? Certaines femmes noires (américaines et non-américaines) préféreraient se promener nues dans la rue plutôt que d’être vues en public avec leurs cheveux naturels. Parce que, voyez-vous, ce n’est pas professionnel, sophistiqué, ce que vous voudrez, ce n’est simplement pas normal. »
Alors c’est vrai, je ne suis pas noire mais ce passage d’un roman lu très récemment m’a marqué parce que ce dernier a rejoint une réflexion que j’avais lue quelques temps auparavant sur Instagram sur le même sujet. Une jeune femme y parlait de ses cheveux bouclés, du fait qu’elle avait mis énormément de temps à les assumer et soulignant que cheveux frisés/bouclés étaient encore trop souvent associés à des cheveux pas ou mal coiffés, pas soignés, négligés.
J’ai moi-même les cheveux bouclés et ces réflexions m’ont inspiré cet article.

Assumer ses boucles

Avoir les cheveux bouclés et les assumer n’est pas aussi simple et anodin qu’il n’y apparait. Pour certaines femmes, c’est carrément impensable comme le montre la citation en préambule de cet article. C’est quand même fou, quand on y pense qu’en 2019, on en soit encore là ! Qui a décidé un jour que les cheveux lisses devaient être une norme ?
Je ne compte plus les fois où l’on m’a demandé « mais qu’est-ce que tu as fait à tes cheveux ? » alors que justement : RIEN ! Je les avais simplement laissé sécher naturellement !
Que dire d’ailleurs de toutes ces années pendant lesquelles je me suis évertuée à les lisser. Lorsque j’étais ado d’abord, parce que c’était la « norme » au collège et au lycée, parce que pour être considérée un minimum il fallait répondre aux critères de beauté inconsciemment imposés et dont les cheveux raides faisaient partie (nous devions être deux dans une classe de trente élèves à avoir des cheveux naturellement bouclés !).
Puis, devenue adulte, j’ai continué à abîmer mes cheveux parce que celui avec qui j’ai passé dix années de ma vie me trouvait beaucoup plus jolie avec les cheveux comme des baguettes.
Combien d’années à lutter contre ce que la nature m’a offert, à me dessécher le crâne, à me brûler la tête à coup de sèche-cheveux et de lisseur ?

Aujourd’hui, tout cela est derrière moi. S’il m’arrive parfois de demander un brushing à ma coiffeuse c’est pour le plaisir de changer de tête mais la majeure partie du temps mes cheveux sont totalement naturels. Je vous en parlais déjà dans cet article, mais depuis plusieurs mois, j’ai appris à les soigner, à les chouchouter et à les dompter.
Outre la coloration végétale qui leur a fait le plus grand bien, voici quelques-unes des astuces que j’ai découvertes et mises en place.

Mélanie © Alittlepieceof

Ennemi n°1 – la sécheresse

Exit donc les lisseurs, brosses à brushing et tout le toutim. Si possible, on utilise une serviette en microfibres pour sécher ses cheveux après le shampoing pour éviter de « casser la fibre ».
Concernant le shampoing, on plébiscite deux adaptés aux cheveux secs voir les gammes spéciales boucles si tant est qu’ils soient sans silicone.
On cesse d’utiliser des élastiques standards et on opte pour les spirales pour ne plus abîmer mes cheveux déjà très fragiles.
Une taie d’oreiller en soie est également géniale pour empêcher les cheveux de s’emmêler (et donc de se casser au brossage)
Surtout on on apporte un max d’hydratation !

Ennemi n°2 – les frisottis

Les frisottis, lorsqu’on a les cheveux bouclés/frisés c’est la cata ! Ou comment passer de Merida dans Rebelle à … un paillasson !
Pour lutter contre ce « fléau » j’utilise deux soins.

Elixir Anti-Frisottis de John masters organics

L’elixir Anti-Frisottis Bio John Masters Organics est un soin capillaire bio sans rinçage très riche en actifs nutritifs. Avec ses huiles essentielles et ses extraits de plantes de qualité premium, ce merveilleux soin agit sur les cheveux frisés, cassants et fourchus, afin qu’ils retrouvent  tout leur éclat et leur souplesse. Je ne suis pas fan de son odeur mais c’est un produit qui est vraiment très très économique et surtout très efficace. Ce n’est pas mon chouchou car je trouvais qu’il laissait un film gras sur mes cheveux. J’ai ensuite compris que j’en mettais beaucoup trop ! Une simple goutte suffit ! Je l’utilise dans mon spray rebouclant dont je vous parle plus bas !

Les ingrédients actifs de l’élixir Anti-Frisottis :

  • L’huile de jojoba hydrate les cheveux.
  • La lavande prévient la chute des cheveux, soigne l’eczéma et le cuir chevelu.
  • L’héliocarrote contient du bêtacarotène, des vitamines A, C & E ainsi que acides gras essentiels, très nourrissants.
  • Le romarin accélère la pousse des cheveux, donne volume et éclat au cheveux.
  • Le bois de cèdre soigne le cuir chevelu gras, il est anti-pelliculaire et anti-inflammatoire.

Conseils d’utilisations 

  • Appliquer sur cheveux secs ou humides 1 à 3 gouttes (en fonction des besoins), sur la pointe des cheveux.
  • Masser afin de faire pénétrer le soin.
  • Ne pas rincer.

25 € les 23ml (oui, il est très cher mais je pense que mon flacon va bien me faire 2 ans ! très économique j’vous dis)

Mélanie © Alittlepieceof

Crème coiffante texturisante Flower Whip

La crème coiffante texturisante Flower Whip LESS IS MORE est un soin capillaire bio idéal pour le coiffage des cheveux bouclés. C’est mon chouchou !
Formulé à partir d’ingrédients 100% naturels, cette crème capillaire bio hydrate et nourrit les cheveux grâce à l’alliance du gel d’aloe vera, de l’huile de jojoba et du beurre de karité.
Ce soin coiffant associe la cire d’abeille au miel pour donner de la texture aux cheveux, lier et dessiner les boucles tout en limitant la formation de frisottis.
Elle laisse sur les cheveux une odeur florale apaisante et réconfortante (mais que tout le monde n’aime pas !).

Les ingrédients de la crème coiffante texturante :

  • L’aloe vera est un antibactérien et un antiseptique qui calme et apaise le cuir chevelu et hydrate intensément la fibre capillaire.
  • La cire d’abeille nourrit et entretient le cuir chevelu. Elle permet de structurer la coiffure et donner du corps à la chevelure.
  • Le miel est un humectant naturel qui hydrate intensément la chevelure. Gorgé d’antioxydants, de vitamines, enzymes et oligo-éléments (tels que le potassium, le fer, le zinc et le magnésium…) il possède des propriétés régénérantes exceptionnelles et permet de protéger les cheveux des agressions extérieures.
  • L’huile de jojoba a des vertus hydratantes exceptionnelles. Elle protège les cheveux.
  • L’huile essentielle d’Ylang-ylang possède des vertus apaisantes et anti-stress et joue un rôle équilibrant dans la production de sébum..
  • L’huile essentielle de géranium est reconnue pour son action astringente, anti-bactérienne et cicatrisante. Elle favorise la régénération cellulaire.
  • Le beurre de karité riche en vitamines A, E et F. Il nourrit, hydrate et répare les cheveux.

Conseils d’application :

  • Appliquer sur cheveux humides avant de les sécher pour définir les boucles.
  • Appliquer sur cheveux secs pour définir la coiffure.

29€ les 150 ml (là encore très très peu de produit suffit et le flacon peut durer des mois et des mois)

Mélanie © Alittlepieceof

Ennemi n°3 : la brosse

Grâce à Lauraleen du blog La belle boucle,  j’ai pris conscience de la fragilité de mes cheveux. Les cheveux bouclés sont des cheveux secs, cassants qui demandent attention et soin. Grâce à ce blog j’ai trouvé la routine qui me convient et mes boucles ne s’en portent que mieux ! En plus d’être très efficace elle est très simple !

J’utilise un shampoing très doux et un après-shampoing après chaque lavage puis je réalise des bains d’huiles régulièrement (l’huile de moutarde étant celle que j’utilise le plus souvent).  J’utilise entre chaque shampoing un spray qui contient tout simplement de l’eau et quelques gouttes de  l’Elixir Anti-Frisottis dont je vous parle ci-dessus. Il me sert à vaporiser mes cheveux le matin pour redonner du peps à mes bouclettes. Je ne brosse quasiment pas mes cheveux, sauf avant le lavage pour les démêler en utilisant un peigne à dents larges en bambou. Je discipline mes boucles encore humides préalablement massées avec la crème coiffante Flower Wip, au diffuseur s’il fait froid (pour ne pas sortir avec les cheveux mouillés!) ou je les laisse sécher à l’air libre. Enfin, j’ajoute une noisette de gel d’aloe vera pour définir le tout.

«Défriser ses cheveux c’est comme être en prison. Tu es en cage. Tes cheveux font la loi. Tu n’es pas allée courir avec Curt aujourd’hui parce que tu ne voulais pas que la sueur abîme tes cheveux lisses. » – Chimamanda Ngozi Adichie – Americanah

 

Rendez-vous sur Hellocoton !


2 thoughts on “Assumer (et soigner) ses cheveux bouclés”

  • Salut,
    Moi je trouve que les cheveux bouclés te vont à merveille ! Ça se voit que tu en prend bien soin. Mais je comprend aussi qu’e ça fait du bien de faire un passage chez le coiffeur de temps en temps.
    En tout cas merci pour les conseils et les astuces.
    Bises,

    View Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.