{Théâtre} La logique des femmes

{Théâtre} La logique des femmes

Il y a trois mystères que je n‘ai jamais réussi à percer : le flux et le reflux des marées, le mécanisme social des abeilles…et la logique des femmes !’
Lola est célibataire. Lola fait la fête. Lola mange la vie !
Et Lola est hyper active car pour elle, les femmes doivent se débattre dans un monde d’hommes fait par…et pour les hommes !
Lola avait le bonheur à portée de cœur…
Mais Lola a eu peur… Et depuis Lola tangue…
Jusqu’à ce retour d’une soirée très arrosée et une rencontre improbable avec… un moine ! Genre Frère Tuck, qui aime la vie et ne craint pas… la baston !
Et qui ne passait peut-être pas par hasard ! Il a un boulot à faire et il va le faire ! Et réussir ! Ou pas…

Voilà une pièce de théâtre de boulevard qui augure une belle soirée de rire !
Dans le décor d’un appartement moderne, Lola, la petite quarantaine (ou la belle trentaine, au choix) rentre complètement saoule accompagnée d’un moine… Tout les oppose, elle est grande, fine, séduisante, lui petit, gros et un peu rougeaud. L’alcool aidant, Lola drague sans vergogne le pauvre frère Félicien qui résiste tant bien que mal à ses avances.
Qu’a bien pu réunir ces deux là ? en dehors d’une soirée trop arrosée…
C’est que frère Félicien c’est un peu la Joséphine ange gardien de la pièce. Il est là pour aider Lola. L’aider à récupérer l’homme qu’elle aime et qu’elle a bêtement laissé filer par peur d’être heureuse.
Alors oui, écrit comme ça, c’est vrai, l’histoire semble un peu bateau et elle l’est mais la mise en scène, les dialogues et le jeu des acteurs valent vraiment le déplacement.
Une belle complicité les anime et sur scène l’on sent que chacun prend du plaisir à jouer avec l’autre et les petits apartés avec le public sont nombreux ( j’adore ça !)
D’ailleurs, l’auteur s’est lui aussi certainement beaucoup amusé à l’écriture de son texte et cela transparait dans la pièce.
Lola est une femme affirmée, indépendante et féministe quand Félicien lui est un poil misogyne et has been concernant les rapports entre les hommes et les femmes. Ces deux là s’invectivent avec un humour communicatif et les dialogues passent des phrases en latin, aux alexandrins pour finir par le rap.
Et si Dieu les avait fait se rencontrer pour que chacun s’adoucisse ?
On apprend pas grand chose sur la logique des femmes mais on rit, beaucoup !

Du mercredi au samedi 05/07/2017 au 16/09/2017 à 20h00 au théâtre des feux de la rampe

Auteur : ANTOINE BEAUVILLE
Mise en scène : CAROLE BARBIER
Avec: VIRGINIE STEVENOOT et DOMINIQUE-PIERRE DEVERS

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *