23559 357607781615 260338201615 3707561 5405701 nLes Nuits Slave…
Si vous êtes une lectrice assidu de blog vous avez forcément entendu parler de cela…
Pour les autres, je vous explique !

Chaque année un pays est mis à l’honneur par la France et en 2010 c’est au tour de la Russie ! Une occasion en or pour découvrir ce pays lointain, source de rêve et de mystère.
A cette occasion, la marque de thé Kusmi Tea organise 3 nuits slave, uniquement accessible par tirage au sort ou sur invitation.
Vous imaginez ma tête lorsque mon amie Ophélie m’a proposé d’y assister en sa compagnie ?! Impossible de refuser !
Retour donc sur cette soirée russe…

La première de ces Nuits Slave avait lieu jeudi 11 Mars et célébrait la femme.
Au programme : art contemporain russe, vodka, caviar et thé.

Le lieu : la Galerie Blue Square, située rue Debelleyme dans le 3ème arrondissement de Paris lieu d’exposition d’artistes russes contemporains.
Assez difficile d’accès pour nous petites provinciales car il n’y a pas de parking aux alentours. Heureusement nous avons trouver une place (gratuite) juste à côté (après 5/6 bon tour de pâté de maison quand même !)
Arrivées vers 20h00, il nous aura tout de même fallu attendre 20 bonnes minutes avant d’accéder à la soirée.
Il faut dire que le lieu est assez petit et qu’il y avait beaucoup, beaucoup de monde !

Une fois entrées et badgées (vous êtes blogueuse, hop un badge rouge !) une charmante hôtesse nous explique la marche à suivre.
Dans cette première pièce, il faut d’abord se diriger au bar. Ici on nous a proposé un cocktail spécialement créer pour la soirée. Un cocktail à base de Vodka, de sirop de thé Kusmi aux agrumes. Au premier abord cela sent très très bon, au goût c’est différent. D’abord la saveur du thé pour la force de la vodka. Un petit peu trop fort en goût pour moi.
Juste à côté, présentés dans de grands vases transparent, des cornichons à la russe, délicieux !
Photo 025Photo 029Notre cocktail (et notre cornichon) à la main et une fois la foule clairsemée nous pouvons enfin approcher les œuvres de l’artiste. J’y ai appris qu’en Russie le 08 Mars, journée de la femme était un jour  férié. Là-bas cette journée signifie vraiment quelque chose. Les femmes russes dédient cette journée à prendre soin d’elles et tout le monde est au petit soin pour elle (nous avons bien du chemin à faire en France de ce côté là !)
Bref  tour d’horizon avant de passer à l’étage du dessous.
C’est ici que sont présentés les produits de beauté Russie Blanche, cosmétiques formulées à partir d’Huiles essentielles pures et de plantes
naturelles. Je ne pourrais vous en dire plus car le stand était pris d’assaut et contrairement à ce que je pensais ne proposait pas de tester les produits. Moi qui m’attendait à me faire chouchouter… snif !
Photo 050Direction, le sous-sol de la galerie, une très belle cave voûtée aux pierres apparentes. Là aussi plusieurs stand.
Le premier dédié à nouveau à la vodka. A peine arrivées que l’on nous tend un shot de vodka Russian Standard.
Et là, je dis à ma copine « Je te préviens, je vais être pompette » ! Moi qui ne boit que très très rarement en en petite quantité ! Nazdorovie ! Cul Sec !
Je n’avais jamais bu de vodka pure et verdict : j’ai trouvé ça affreux ! Ça n’a pas de goût, cela brûle l’œsophage et basta !
Juste à côté, ce qui était pour moi le clou de la soirée : des blinis accompagnés de caviar offert par Caviar Passion. Ou plutôt 1
blini, de la taille d’une pièce de 2 euros avec une crotte de caviar posée dessus.
Je n’avais jamais mangé de caviar, j’attendais ça avec impatience. Mais là, avec le shot de vodka qui avait à peu près tout brûlé de mon palais, de ma gorge et du reste ils auraient pu me donner n’importe quoi à manger que je l’aurais accepté de toute façon (le but étant de remplir mon estomac pour éviter le coma éthylique lol)
Trêve de plaisanterie, le caviar était très bon, c’est fondant et très agréable. Je pourrais dire que j’en ai mangé au moins une fois dans ma vie 😉
Après cette petite dégustation express, en route vers les gourmandises sucrées avec des biscuits et chocolats russes très bon et le fameux  thé Anastasia.
Un mélange de thés noirs de Chine et de Ceylan aromatisés aux essences naturelles de bergamote, de citron, et de fleur d’oranger, hommage à la Grande Duchesse Anastasia Romanov, fille du Tsar Nicolas II, mystérieusement disparue en 1918.

Photo 039Photo 033Photo 047Une fois notre thé avalé, pas le temps de reprendre un petit gâteau ou de tenter de grappiller un autre petit blini, une hôtesse nous invite à poursuivre le parcours.
Apparaît devant nous un sublime escalier décoré de bougie et surprise….la sortie !!!
Une nouvelle hôtesse regarde notre badge et nous tend un sac contenant une boîte de thé Anastasia et des petits chocolats (même pas un petit échantillon de crème Russie Blanche, sniiiiif!).
Photo 037

CIMG1195Au final je vous livre mon impression tout en sachant que je ne suis pas une habituée des soirées parisienne et autres rendez-vous VIP et que je ne veux surtout pas craché dans la soupe car j’étais vraiment très contente d’y assister.
Je ne veux pas passer pour une rabat-joie, mais tout de même…. tout ça pour ça ?!
J’ai eu le sentiment que cette soirée était plus destinée aux journalistes qu’à nous autres pauvres petits humains.
Les journalistes n’ont pas fait la queue pour entrer, les journalistes n’ont (me semble t-il) pas été poussés vers la sortie à peine leur tasse de thé terminée, les journalistes ont eu un gros sacs de goodies (oui je suis jalouse et alors ?! ;)). Enfin…
C’était tout de même une soirée très agréable, un évènement que je n’ai pas l’habitude de vivre (contrairement aux blasés dont Bliss parle très bien dans son article) et je serais très heureuse de pouvoir assister aux deux prochaines Nuits Slaves si cela se présente.

Pour finir un grand Merci Ophélie pour cette soirée entre filles, cela faisait longtemps que nous n’avions pas ris comme ça hein ? 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !