Mon programme Detox, Phase 1 : Le yoga

Mon programme Detox, Phase 1 : Le yoga

Le mois de mars marque le retour tant attendu du printemps et avec lui, le renouveau de la nature. Si les plantes et les arbres renaissent de leur pause hivernal, le corps lui aussi se renouvelle, sans même que l’on s’en aperçoive. C’est en effet à cette période de l’année qu’énergétiquement et physiologiquement parlant notre corps se purifie.
Peut-être avez-vous remarqué quelques changements, sur votre peau, votre sommeil, votre bien-être en général ? Les insomnies, les petits boutons et autres désagréments cutanés sont courants à cette période. C’est le signe que nos organes d’élimination font leur job !
D’après la médecine chinoise le foie et la vésicule biliaire entreraient en action entre 23 heures et 3 heures et provoqueraient, s’ils sont surchargés, des réveils nocturnes. Par contre si votre peau est en mauvais état, notamment si vous avez des petits boutons ou les pores dilatés c’est que le corps est en parfait état de marche, mais aussi qu’il a beaucoup à expulser.
A nous d’aider notre organisme à passer cette période de purification en ne surchargeant pas notre petite centrale de tri personnel, j’ai nommé le foie !
Si les programmes Detox sont très à la mode depuis quelques années et que tout n’est pas forcément judicieux, le principe de donner un petit coup de main à ce que fait naturellement notre corps est une vraie bonne idée.
Cette année, je me suis lancée dans un petit programme de detox, visant à gagner en énergie, me débarrasser des toxines accumulées cet hiver et gagner en énergie.
Pour cela, 3 phases et 3 méthodes : le yoga, l’alimentation et une cure de plantes et de minéraux que je vous présenterais en 3 articles.
Et pour débuter ce programme, parlons yoga.

En quoi le yoga peut-il se montrer intéressant pour purifier les organes internes ?

Le yoga est un moyen simple, gratuit et efficace d’aider le corps à faire son job.
Durant la pratique chaque partie du corps est étirée puis compressée, afin de participer à l’élimination du surplus d’acide lactique à l’origine des douleurs musculaires et de la fatigue générale, que l’on peut ressentir dans nos modes de vie urbains et stressants et encore plus à la fin de l’hiver.
On sélectionne donc les enchaînements et les postures pour leurs actions stimulantes et drainantes sur l’organisme. Celles-ci aideront à masser nos viscères et à activer notre digestion. Car le but d’une detox n’est autre que d’é-li-mi-ner !
N’attendez pas toutefois du yoga qu’il vous fasse perdre du poids comme par magie ou qu’il évacue toutes les raclettes que vous avez ingérez pendant l’hiver, là n’est pas le but comme l’explique Emilie. Mais il aide les organes a fonctionné correctement et à maintenir un équilibre entre physique et mental. Bien souvent, on élimine autant physiquement que mentalement.

Les torsions sont utilisées pour favoriser l’élimination – Mélanie © Alittlepieceof

Séance de yoga de printemps

Je vous propose donc un enchaînement assez simple de 7 postures au sol, à pratiquer à la maison à n’importe quel moment de la journée.

Je tiens à attirer votre attention sur le fait que je ne suis pas professeur de yoga et que je reprends ici une séance crée par ma professeur.
Si vous n’avez jamais pratiqué le yoga, cette séance ne vous sera peut-être pas adaptée. A vous d’écouter votre corps, de ne pas forcer et d’adapter la pratique à votre état au moment de la réaliser. Aucune posture ne doit être réalisée à la perfection, ce qui importe c’est avant tout la qualité de votre respiration, l’intention que vous donnerez à votre pratique et l’écoute que vous avez de votre corps.
Vous allez le voir, je ne suis pas souple du tout (du tout !) et je réalise les asanas comme mon corps me le permet. N’hésitez pas également à vous aidez de coussins, couvertures ou briques.

Maintenant que ces petites précisions ont été apportées, trouvez un endroit confortable, prenez un coussin, veillez à porter une tenue adéquate et prévoyez une couverture ou un gros pull au cas où vous auriez froid.
Déroulez votre tapis, c’est parti !

1- Shavasana – la posture du cadavre

Allongez-vous sur votre tapis de la manière la plus détendue possible.
Laissez les paumes de mains tomber, ouvertes sur le sol ainsi que les pieds, qui tombent sur les côté. Aucune tension ne doit subsistez, dé-ten-dez vous.
Prenez conscience de votre corps, ici et maintenant, du fait que vous respirez, sans chercher à contrôler quoique ce soit. Restez ainsi quelques instants.

Mélanie © Alittlepieceof

2- Placez la respiration

Dans cette posture, placez la respiration qui accompagnera toute votre pratique.

  • Inspirez en 6 seconde (ou 4 seconde si cela est mieux pour vous, ou 2 seconde) Vous ne devez sentir aucune tension au niveau de la poitrine, si vous “tirez”sur votre souffle cela va stresser votre coeur et c’est totalement contre productif. Respirez comme c’est bon pour vous.
  • Restez en poumons pleins pendant 3 seconde (ou en 2 seconde ou en 1 seconde)
  • Expirez en 3 seconde (ou en 2 seconde ou en 1 seconde). Si vous le pouvez, essayez de placer un frein dans la gorge pour permettre à la respiration de se détendre (mais ce n’est pas obligatoire).
  • Restez en poumons vides pendant 3 seconde (ou en 2 seconde ou en 1 seconde)

Recommencez cela 6 fois.
Vous pouvez poser une main sous le coeur et l’autre sur le bas ventre pour vous aider à ressentir cette respiration.

Mélanie © Alittlepieceof

3- Dvipada pitham – la table à deux pieds

  • Pliez vos jambes et rapprochez vos talons le plus possible de votre bassin. Placez les bras le long du corps.
  • Sur une inspiration levez le bassin le plus haut possible. Veillez toutefois à ce que cette distance soit confortable. Plus les pieds seront proches du bassin, plus la posture sera exigeante.
  • Veillez à ce qu’il n’y ai rien sous votre tête pour ne pas blesser vos cervicales (enlevez les coussins si nécessaire)
  • Restez dans la posture pendant 3 respirations (selon le modèle décrit ci-dessus) et baissez le bassin sur la dernière expiration.
    Chaque inspirations est l’occasion de lever un peu plus la poitrine vers le ciel, chaque expiration est l’occasion de rentrer le nombril à l’intérieur du corps.

Variante : levez les bras à l’arrière de la tête en même temps que le bassin.
Pour les plus expérimentés, une autre variante est possible, comme décrit ici.

Mélanie © Alittlepieceof

4-Apanasana

Cette posture est LA posture d’élimination par excellence. Si l’enchainement proposé vous semble trop difficile pour vous, ne faites que celle-ci, aussi longtemps que vous le voulez.

  • Allongé sur le dos, pliez les genoux et ramenez-les à la poitrine tout simplement.
  • La pression des jambes contre le ventre compresse et stimule les fonctions digestives d’assimilation (foie, estomac..).
    Détendez les épaules.
  • Gardez la posture pendant 3 respirations en pratiquant la respiration mentionnée plus haut.
    Chaque expiration est l’occasion de rentrer le nombril à l’intérieur du corps et de détendre encore plus la respiration.
Mélanie © Alittlepieceof

Répétez les postures 3 et 4 trois fois.

5-Jathara parivritti – la torsion allongée

Ça y est, on rentre dans le vive du sujet : encouragez l’élimination ! Et pour cela il faut : tordre le corps (oui, comme une éponge)
Si vous avez quelques soucis de transit lent, cette posture est exactement ce qu’il vous faut !

  • En restant allongé(e) ouvrez les bras à la même hauteur que vos épaules avec les paumes tournées vers le sol.
  • Pliez les deux genoux, avec les pieds à plat sur le sol (vous pouvez serrez les jambes ou au contraire les écartées, plus vous écartez plus vous soulagez les lombaires)
  • Sur une EXPIRATION ( JAMAIS sur une inspiration !!!) tournez la tête à gauche et laissez tomber doucement vos genoux à droite. Attention à ne pas soulever les épaules.
  • Maintenez la position pendant 3 respirations selon le modèle cité ci-dessus et revenez sur une inspiration.
  • Répéter la même chose de l’autre côté pour harmoniser le corps.

Contre-posturez en pratiquant apanasana (voir N°4) 3 fois pour remettre la colonne dans l’axe.

Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof

6- Bhujanga – la posture du cobra

  • Allongez-vous à plat ventre sur le tapis, les bras le long du corps et les mains à plat sur le sol. Tournez la tête à gauche.
  • Sur l’inspiration, soulevez la poitrine vers l’avant et vers le haut, en tendant les bras le plus possible, sans forcer dans le dos ni casser la nuque. Soulevez légèrement les mains du tapis et placer la tête dans l’axe de la colonne vertébrale.
    Travaillez en harmonie avec la respiration pour essayer d’aller plus loin. Sur l’inspiration, pensez à allonger la colonne et soulevez le buste en mobilisant principalement les muscles du dos.
  • Sur l’expiration, pressez les pieds et les jambes dans le sol et dirigez le coccyx vers l’arrière pour dé-cambrer.
  • Répétez trois fois en suivant le modèle de respiration (insp 6, pp 3, exp 6, pv3)

Sortez lentement de la posture pour dérouler progressivement la colonne. Venez à quatre pattes et passez dans la posture de l’enfant pour 3 respirations libres.

Mélanie © Alittlepieceof
Mélanie © Alittlepieceof

7- Shavasana – la posture du cadavre

Placez-vous à nouveau en shavasana. N’hésitez pas à mettre des coussins sous votre nuque ou vos genoux pour soulager d’éventuelles tensions.
Restez ainsi autant de temps que vous le souhaitez, sans chercher à contrôler votre respiration.

***

J’espère que cette petite séance vous aura plu.
N’hésitez pas à aller voir des vidéos des postures citées si mes explications ne sont pas assez claires et posez-moi toutes les questions qui vous traversent l’esprit en commentaire.

La prochaine fois je vous parlerais d’une cure alimentaire clé en main pour chouchouter son corps.

Rendez-vous sur Hellocoton !


2 thoughts on “Mon programme Detox, Phase 1 : Le yoga”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *