J’ai testé le yoga du rire

J’ai testé le yoga du rire

Je crois qu’il n’y a pas de hasard dans la vie, juste des chemins que l’on emprunte, ou pas. Parfois ce sont des éléments extérieurs qui nous mettent sur le bon chemin. C’est ce qui m’est arrivé en début d’année lorsqu’une collègue que j’apprécie beaucoup m’a parlé du yoga du rire. Moi dès que j’entends le mot yoga j’ai les oreilles (et le reste) qui frétillent alors forcément j’ai tout de suite été intéressée. Pourtant en me renseignant un peu ça avait tout pour me donner envie de fuir et puis…une petite voix en moi m’a poussé à le faire, à sortir de ma zone de confort.
J’ai donc testé le yoga du rire et aujourd’hui je partage mon expérience avec vous.

Le yoga du rire, qu’est-ce que c’est ?

Je débute par une petite parenthèse.
Surtout ne vous fiez pas au nom de cette thérapie car il peut prêter à confusion. Dans le yoga du rire il y a bien du rire mais absolument aucun yoga, en tout cas pas au sens où on peut l’entendre. Car si je vous dis yoga vous voyez quoi ? Des postures sur un tapis, peut-être des exercices de respiration. Jusque là, vous avez bon. Mais le yoga du rire alors ? C’est quoi ? des postures à faire en riant ? Non, absolument pas !
Le yoga du rire a été inventé en Inde (comme le yoga), le yoga du rire fonctionne à l’aide d’exercices de respiration, le yoga du rire détend, relaxe, fait du bien aussi bien physiquement que psychiquement. Mais là s’arrête la comparaison.
Fin de la parenthèse.
Le yoga du rire (ou thérapie du rire comme on l’appelle parfois) est un ensemble de techniques psycho-corporelles, dont la particularité est d’être ludique, simple à réaliser et très efficace. Né de l’idée originale du Dr Madan Kataria, un médecin de Mumbai en 1995 c’est aujourd’hui un phénomène est mondial.
Le yoga du Rire s’impose par sa facilité à installer un bien-être complet chez ses pratiquants. C’est ouvert et accessible à tous !

C’est pour qui ?

Le yoga du rire peut être pratiqué par tout le monde sans aucune contre-indication à cette pratique. Quelque soit votre âge ou votre état de santé le rire peut s’offrir à vous.
Il est universel, sans barrière linguistique, ni culturelle.

De plus en plus d’entreprises font appel aux animateurs du yoga du rire pour le bien-être de leurs salariés !
En Inde, le Yoga du rire a été introduit dans de nombreuses écoles. La journée scolaire commence par dix minutes de rires le matin, suivies de cinq minutes de rire en classe à la fois au début et à la fin de la journée. L’installation de ces rythmes a montré une modification très positive de l’ambiance générale. Les enseignants et les étudiants sont heureux ensemble, dans une perspective plus positive avec une amélioration de la communication, de la discipline et de l’assiduité. Les résultats scolaires ont suivis dans le même sens !

Ça sert à quoi ?

Le but du yoga du rire est d’apporter la bonne santé, la joie et la paix.
Or, le constat est aussi simple que triste, nous rions de moins en moins !
La preuve en chiffre :

• En 1939, les Français riaient 19 minutes par jour
• En 1983, 6 minutes
• En 2000, moins d’une minute quotidienne
• En 2005, 7% des Français affirmaient ne jamais rire

Or, rire 10 à 15 minutes par jour nous maintiendrait en bonne santé.
En effet, il a par exemple été scientifiquement prouvé que rire joue un rôle préventif dans l’apparition des maladies cardio-vasculaires.

Comment ça marche ?

Une séance du Yoga du Rire dure une heure.
Un groupe de personne se réunit autour de l’animateur pour rire ensemble selon les principes du “rire sans raison” établis par le Docteur indien Madan Kataria.

Le yoga du rire se veut accessible, bienveillant, sans jugement, ouvert et communicatif.

Est-ce que ça marche ?

A première vue, j’étais  septique. Pas tant par la pratique elle même ni ses bienfaits mais plus par ma capacité à y participer.
J’ai déjà vu des reportages télévisés il y a quelques années sur ces groupes de personnes qui rient entre elles sans raison et ma première réaction fût de les trouver ridicules (coucou le manque d’ouverture d’esprit !). Je me suis même dit que ce n’était absolument pas pour moi. Et puis… et puis il serait dommage de s’arrêter à un aprioris et de ne pas dépasser ses propres limites (que l’on se fixe souvent soi même à tord) et puis je ne sais pas, il y avait comme une petite voix en moi qui me disait de sauter le pas.
Après tout je me retrouve bien une fois par semaine à chanter “ôm” avec des inconnues dans mon cours de yoga ? Pourquoi ne pas aller rire un bon coup  après une longue semaine de stress ? Tous les éléments étaient réunis : la séance avait lieu près de chez moi, j’étais disponible, ce n’était pas très cher. Aucune raison de reculer !
D’ailleurs si j’avais un conseil à vous donner ce serait de ne pas regarde de vidéo de yoga du rire. Parce que rien ne vaut de le vivre soit même pour en comprendre les bienfaits, qui sont nombreux !

3 raisons de pratiquer le yoga du rire :

1.  Afin d’obtenir les bienfaits du rire scientifiquement prouvés, nous avons besoin de rire 10 à 15 minutes en continu. Or, les rires quotidiens sont de durée trop courte pour apporter un quelconque bénéfice ou changement dans notre corps. Avec les exercices de yoga du rire, nous pouvons obtenir cette durée et la prolonger aussi longtemps que nous le voulons.

2.  Un rire bénéfique doit être ample et provenir de notre intérieur, plus précisément du diaphragme. La séance de yoga du rire autorise ce type de rire : on y rit à volonté et chaleureusement sans aucune crainte de gêner, ni crainte du jugement de l’autre.

3.   Nos rires dans la vie courante dépendent largement de facteurs extérieurs et aléatoires. Avec le yoga du rire, nous avons la garantie de rire quelque soit notre quotidien et la qualité de nos journées. C’est un moyen sûr d’en obtenir les bienfaits.

Bienfaits physiques

  • Détente du corps : en soulageant des tensions et du stress, le rire détend le corps dans son entier pour une durée d’au moins 45 minutes.
  • Digestion : le rire, grâce à la respiration saccadée qu’il entraine, masse l’estomac et l’intestin, ce qui facilite la digestion.
  • Circulation sanguine : le rire provoque un afflux d’oxygène et active la circulation sanguine.
  • Bien-être : durant le rire, le corps produit des endorphines, hormones responsables de la sensation de bien-être.
  • Système immunitaire : le rire stimule le système immunitaire en augmentant le nombre de cellules immunitaires et d’anticorps qui jouent un grand rôle dans la réponse immunitaire.
  • Maladies respiratoires : le rire prémunit des maladies respiratoires et réduit le risque de rhume.

Bienfaits sur la santé mentale

  • Joie : le rire procure indéniablement de la bonne humeur, il annihile les émotions négatives et permet de changer de perspective dans l’analyse de problèmes en les mettant de la distance.
  • Apaisement : le rire permet de se sentir bien et détendu.
  • Détente : le rire atténue le stress, l’anxiété et la peur, et facilite la résilience.
  • Mémoire et apprentissage : le rire permet enfin d’améliorer la mémoire et les capacités d’apprentissage, selon les études de la Johns Hopkins University School of Medicine, tout en développant la créativité et la vigilance.

Bienfaits sociaux

  • Relations : quoi de plus communicatif que le rire ? Le rire rapproche et fait tomber les barrières. Il aide à renforcer les relations entre les gens et développe le facilite en équipe. Les personnes qui rient attirent naturellement les autres à eux.
  • Conflit : le rire aide à désamorcer les conflits.

J’ai testé le yoga du rire

J’ai assisté à une séance du yoga du rire un vendredi soir, après une semaine un peu compliqué (elle me semblent toutes une peu compliquée mais passons) et j’étais à la fois anxieuse et impatiente de m’y rendre. Je connaissais l’animatrice de vue et cela m’a probablement été d’une grande aide pour m’aider à oser y aller. Parce que si j’avais vraiment très envie de tester cela j’avais malgré toujours cette fichue petite appréhension qui me disait que j’allais peut-être me sentir ridicule, que je n’allais pas être à l’aise et j’en passe et des meilleurs (notre ego peut se montrer sacrément costaud n’est-ce pas ? même après 3 années de yoga)

Mais l’envie fût la plus forte et j’en suis ravie ! Ravie d’être sortie de ma petite zone de confort, d’avoir dépassé quelques petits aprioris, heureuse d’avoir essayé quelque chose de nouveau, d’avoir fait un pas de plus vers mon propre bien-être.

La séance est passée très vite. Elle a débuté par quelques explications puis quelques échauffements. Oui parce que durant la séance, presque tous les muscles travaillent. On ne croirait pas comme ça mais certaines personnes ont des courbatures le lendemain.
Viennent ensuite les exercices de rire, qui se font au rythme de l’animatrice qui les guident.
Un exemple d’exercice : le “rire bonjour”. Il suffit de se diriger vers une personne, de la regarder droit dans les yeux et de lui serrer la main… en se marrant ! La personne doit alors rendre à la fois le bonjour, le regard et le rire !
Les exercices sont aussi nombreux que variés ! Ils sont très courts et entrecoupés d’un petit retour au calme (histoire de reprendre son souffle après un bon fou rire).
Après les exercices, place à la seconde partie de la séance. Celle où l’on retrouve “l’enfant rieur”, plus ou moins enfoui en chacun de nous. On s’allonge à même le sol et on laisse venir le rire. Au début il ne se passe pas grand chose puis, en quelques instants, un ire, puis deux, puis trois et puis tout le monde  se met à rire jusqu’aux larmes. Cela duré de longues très longues minutes de fous rires et avec eux tous les soucis et la fatigue se sont évaporés.

Si au début on rit en se forçant, très vite le véritable fou rire prend place. Ainsi les muscles se détendent et l’esprit se vide. On ne rit pas des autres mais avec les autres.
Voir les autres rire est tellement, tellement agréable et tellement communicatif ! J’ai eu mal aux zygomatiques au bout du deuxième exercice tellement je souriais et je riais.
Évidemment certaines personne ne rient pas durant la séance. Certain(e)s ont besoin de temps pour lâcher prise, pour cesser d’être dans le contrôle. Moi qui suis très très bon public je me suis immédiatement laissée aller.
J’étais pourtant dans un groupe de 5 femmes qui étaient venues entre copines. J’étais la seule à ne connaître personne (en dehors de l’animatrice, et encore, vaguement). Il y avait évidemment une grande complicité entre ces amies venues vivre l’expérience entre elles mais j’ai malgré tout rit avec elles et vécu l’expérience pleinement.
Je suis arrivée à cette séance complètement nouée de partout avec les cervicales bloquées (comme quasiment tous les vendredis soir) et éreintée.
J’en suis ressortie complètement détendue, apaisée, heureuse, épanouie. La nuit qui a suivi j’ai super bien dormi. 

Je suis sortie de cette séance également très fière de moi. Il y a quelques années j’aurais totalement été incapable de faire ce genre de chose. Me retrouver dans un groupe d’inconnu, croiser le regard de ces personnes, les toucher, faire des exercices qui peuvent sembler incongrus sortis du contexte, me confronter à un éventuel jugement… Cela m’aurait pétrifiée.
Désormais j’en suis capable et j’en suis tellement mais tellement heureuse.

Aujourd’hui encore lorsque je repense à cette séance je me surprends à sourire.
Cela m’a fait tellement de bien que je compte bien y retourner si l’occasion se présente.

Pratiquer le yoga du rire chez vous

Je vous ai convaincue ?
Et si vous essayer de pratiquer un peu chaque jour, chez vous ?

Rien de plus simple !
Voici 3 exercices très simples à faire où et quand vous le voulez pour tester les bienfaits du yoga du rire :

  • Souriez vous dès que vous croisez votre reflet dans un miroir (en effet pour votre cerveau un sourire reste un sourire, il ne fait pas la différence entre un sourire “forcé” et un “vrai” sourire. Même provoqué il envoie un message positif à votre mental)
  • Riez aux éclats lorsque vous êtes coincés dans les bouchons au lieu de râler ou vous impatienter (essayer sous la douche si vous ne vous sentez pas prêt(e) à le faire dans les bouchons à la vue des autres conducteurs)
  • Pendant 1 minutes faites Ho Ho Ho Ah Ah Ah en tapant dans vos mains avec le même rythme ( et de la conviction !)
    En plus de rire vous allez “réveiller” tous les points d’acupuncture présents le longs de vos doigts (effet 2 en 1 !)

Vous connaissiez le yoga du rire ? Vous avez déjà testé ?
Vous avez envie d’essayer ou ce n’est pas du tout pour vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *